Faire un don
Le pape François salue la foule © L'Osservatore Romano

Le pape François salue la foule © L'Osservatore Romano

Un pape « métissé » qui se sent « comme un poisson dans l’eau »

Il confie à Dominique Wolton que rien ne lui fait « peur » (5)

Dans un livre-entretien avec le chercheur français Dominique Wolton, le pape François confie qu’il se sent « métissé » comme le peuple argentin et il assure que rien ne lui fait « peur » : « Je me sens comme un poisson dans l’eau. »

Le Figaro Magazine du 1er septembre 2017 publie des extraits de l’ouvrage « Pape François : rencontres avec Dominique Wolton : politique et société » (Editions de L’Observatoire, 432 pages), dont la publication est prévue le 6 septembre.

« Je suis libre. Je me sens libre, confie le pape au sociologue qu’il a reçu au Vatican en privé une douzaine de fois. Ça ne veut pas dire que je fais ce que je veux, non. Mais je ne me sens pas emprisonné, en cage. En cage ici, au Vatican, oui, mais pas spirituellement. »

« A moi, rien ne me fait peur », ajoute le pape : « C’est peut-être de l’inconscience ou de l’immaturité », dit-il à son interlocuteur qui répond « les deux ! »

Il donne en quelques mots sa philosophie de vie : « Les choses viennent comme ça, on fait ce qu’on peut, on prend les choses comme elles viennent, on évite de faire des choses, certaines marchent, d’autres pas… ça peut-être de la superficialité, je ne sais pas comment l’appeler. Je me sens comme un poisson dans l’eau. »

Evoquant aussi l’identité argentine « métissée » – « la majorité du peuple argentin est issue du métissage » – il affirme, lui qui est d’origine italienne par ses deux parents, qu’il s’est « toujours senti un petit peu comme ça ». « Pour nous, se souvient le pape latino-américain, c’était absolument normal d’avoir à l’école diverses religions ensemble. »

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel