Faire un don
Synode des évêques, veillée avec les jeunes © Vatican Media

Synode des évêques, veillée avec les jeunes © Vatican Media

Synode: pour les jeunes, un « projet pastoral à deux volets »

3e Rapport du 2e groupe francophone

Un « projet pastoral » pour les jeunes « à deux volets » est proposé par le deuxième groupe de travail francophone du synode sur « les jeunes, la foi et le discernement des vocations » (3-28 octobre 2018).

Les travaux de groupes sont achevés. Mardi prochain, 23 octobre, un projet de document final sera présenté aux pères du synode pour amendements.

Ces deux volets sont, d’une part « une pastorale impliquant les jeunes qui sont déjà dans l’Eglise » et d’autre part « une pastorale orientée vers les jeunes qui sont loin de l’Eglise ».

« Car la pastorale et la mission dans les périphéries exigent une préparation particulière, une méthode contextualisée et actualisée », précise le rapport.

Cette troisième série de rapports des groupes (sur la troisième partie de l’ « Instrument de travail » du synode, est publiée ce samedi 20 octobre 2018 par le Saint-Siège.

AB

Rapport – Circulus Gallicus B

Modérateur: Mgr  Bertrand LACOMBE
Rapporteur: Mgr Gaspard BÉBY GNÉBA

Les réflexions et échanges des membres du carrefour francophone «B» ont porté sur les points suivants:

1. Proposition d’un cheminement ecclésial à la suite du Seigneur Jésus
Le numéro 137 de L’Instrumentum laboris précise les objectifs de la troisième partie du document. Il s’agit de déterminer les orientations, de définir le style et de proposer les moyens pouvant permettre à l’Eglise d’aider les jeunes à rencontrer le Seigneur Jésus, à expérimenter son amour et à répondre à son appel dans la joie du don gratuit d’eux-mêmes.

Pour atteindre ces objectifs, L’Instrumentum laboris propose comme voie la conversion pastorale et missionnaire.

Mais nous nous demandons si cette conversion pastorale et missionnaire est possible sans une conversion intérieure et profonde dans l’Esprit ? Autrement dit la conversion structurelle ou institutionnelle est-elle possible sans une vie d’union plus intense avec le Seigneur Jésus dans l’Esprit?

En effet, il nous semble que le préalable à la réussite de la conversion pastorale et missionnaire est la croissance dans la vie intérieure et la perfection de la liberté dans l’Esprit. La conversion pastorale et missionnaire n’est pas un exercice purement technique et opérationnel. Elle est avant tout une nouveauté à engendrer et à accueillir dans l’Esprit.

Par ailleurs, la conversion pastorale et missionnaire apparaît comme une exigence de la suite commune du Christ. C’est pour mieux suivre ensemble le Seigneur Jésus et témoigner de sa résurrection que cette conversion pastorale et missionnaire est nécessaire et urgente.

De même, les jeunes ne sont pas les seuls bénéficiaires de cette conversion pastorale et missionnaire qui vise le renouvellement de toute l’Eglise. C’est pourquoi, avant de s’adresser aux jeunes ne serait-il pas nécessaire de montrer que tous les membres de l’Eglise sont appelés à marcher ensemble à suite du Seigneur Jésuset à progresser dans la vie de la grâce? Le terme synode ne signifie-t-il pas marcher ensemble?

2. Proposition de la spiritualité missionnaire de l’Eglise «en sortie»
Au numéro 138 et 139, L’Instrumentum laboris, se fondant sur le Magister du Saint-Père François, propose le concept de l’Eglise «en sortie», comme nouvelle vision ecclésiologique. Nous nous en réjouissons. Toutefois, nous suggérons qu’on élabore la spiritualité de l’Eglise «en sortie» et définisse la méthode missionnaire d’une telle Eglise. En outre, il paraît urgent et nécessaire d’éduquer toute l’Eglise et surtout les agents pastoraux à cette nouvelle spiritualité missionnaire et de les aider à maîtriser la méthode missionnaire de l’Eglise «en sortie». Sinon, le beau concept de l’Eglise«en sortie», risque de rester purement intellectuel.

Car comme l’affirme Saint Jean-Paul II dans la Lette Encyclique Redemptoris Missio : «L’activité missionnaire exige une spiritualité spécifique qui concerne, en particulier, ceux que Dieu appelle à être missionnaires» (RM 87).

3. Proposition d’une spiritualité propre aux jeunes
Dans le chapitre III, intitulé: «Une communauté évangélisée et évangélisatrice», L’Instrumentum laboris présente un ensemble de moyens pour accompagner les jeunes. En fait, il reprend les moyens traditionnels de sanctification dans l’Eglise sans préciser comment cela devra se faire désormais pour les jeunes. En outre, ce chapitre III regroupe à la fois des moyens de sanctificationconcernant les jeunes (du numéro 183 au numéro 194) et des points pastoraux qui ne s’adressent pas directement aux jeunes mais aux autres membres de l’Eglise («les numéros 179, 180, 181, 182, 196, 197). On ne perçoit donc pas clairement la spiritualité propre aux jeunes.

De même, le titre de la troisième partie de L’Instrumentum laboris: «Choisir: Chemins d’une conversion pastorale et missionnaire», semble s’’adresser plus aux pasteurs qu’aux jeunes. Dans cette partie, aucun point n’a comme acteurs les jeunes. Cela pourrait faire penser que les jeunes ne sont que des cibles et non des sujets de la conversion pastorale et missionnaire.

C’est pourquoi, nous suggérons qu’un style de vie chrétienne propre aux jeunes soit élaboré, que les aspects essentiels d’une spiritualité de la jeunesse soient définis, par exemple concevoir une méthode de prière pour les jeunes, une lectiodivina qui s’appliquerait aux jeunes, proposer un rituel de célébration eucharistique pour les jeunes, etc.

4. Proposition d’un numéro intitulé: «Le don du corps, la grâce de l’affectivité et de la sexualité»
Aux numéros 52 et 53 de la première partie, L’Instrumentum laboris traite du corps, de l’affectivité et de la sexualité. Dans la troisième partie ces thématiques ne sont plus abordées clairement. Dans le numéro 197 du chapitre III, on se contente de présenter le cas de certaines catégories et on les joint à des thèmes comme l’œcuménisme et le dialogue interreligieux.

Nous voudrions qu’il y ait un paragraphe avec un titre intitulé: «le don du corps, la grâce de l’affectivité et de la sexualité» et que dans ce numéro soit clarifiée et actualisée la doctrine de l’Eglise sur le corps, l’affectivité et la sexualité pour éviter la confusion.

Il apparaît également important d’approfondir la question de la pastorale et de la mission de l’Eglise à l’égard de certaines catégories avant de les introduire dans le document.

5. Proposition d’un projet pastoral à deux volets: une pastorale impliquant les jeunes qui sont déjà dans l’Eglise et une pastorale orientée vers les jeunes qui sont loin de l’Eglise. Car la pastorale et la mission dans les périphéries exigent une préparation particulière, une méthode contextualisée et actualisée.

6. Appeler aux vocations spécifiques dans l’Eglise
Au numéro 72 et au numéro 211, L’Instrumentum laboris semble situer sur le même niveau la préparation au ministère ordonné et la formation à la vie consacrée. Il serait donc important de faire deux paragraphes: l’un consacré au futurs prêtres et l’autre à la vocation à la vie consacrée.

7. Autres propositions: institution de conseils pour les jeunes, au niveau de l’Eglise universelle, au niveau des Conférences Episcopales et au niveau des Diocèses; promotion et valorisation des charismes, des compétences et du leadership des jeunes femmes dans l’Eglise: l’Esprit Saint accorde les charismes aussi bien aux hommes qu’aux femmes dans l’Eglise (1 Co 12, 1-11). Pourquoi ne pas appeler les jeunes filles qui ont des charismes à les exercer pour le bien commun?

[Texte original : Français]

About Anita Bourdin

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel