Faire un don
Place de la Liberté, Tallinn, Estonie © Vatican Media

Place de la Liberté, Tallinn, Estonie © Vatican Media

« Scandaleuses », les dépenses du monde pour les armes, déplore le pape François

Conférence de presse dans l’avion Tallinn-Rome (2)

« Dans l’homélie d’aujourd’hui, vous avez dit que certains criaient et menaçaient l’utilisation des armes et l’utilisation des armées, etc. Considérant où nous sommes, sur cette même place, il y avait des soldats de l’OTAN qui ont été envoyés en Estonie pour des raisons de sécurité. Beaucoup ont pensé à la situation aux frontières orientales de l’Europe. Êtes-vous inquiet des tensions dans cette région et des catholiques vivant aux frontières de l’Europe? », demande Evelyn Kaldoja, une journaliste d’Estonie, au pape François dans l’avion Talinn-Rome, mardi 25 septembre 2018.

Le pape répond que «les dépenses du monde pour les armes sont scandaleuses», mais qu’il est « licite d’avoir la clé de la porte de la maison » et que les Nations « se défendent ».

Voici notre traduction de la réponse du pape François faite en italien. Les titres sont de la rédaction.
AB

***
L’une des plus grandes corruptions
La menace des armes. Aujourd’hui, les dépenses mondiales pour les armes sont scandaleuses. On m’a dit qu’avec ce que l’on dépense en armes en un mois, on pourrait nourrir toutes les personnes affamées du monde pendant un an. Je ne sais pas si c’est vrai, c’est terrible.

L’industrie, le commerce des armes et même la contrebande d’armes sont l’une des plus grandes corruptions.

Et avant cela, il y a la logique de la défense. David a pu vaincre grâce à une fronde et cinq pierres, mais aujourd’hui il n’y a pas de David.

Je pense que pour défendre un pays, nous avons besoin d’une armée de défense raisonnable et non agressive. Raisonnable et pas agressif. Ainsi, la défense est licite; et c’est aussi un honneur de défendre le pays ainsi.

Raisonnable, pour défendre la patrie
Le problème vient quand il devient agressif, pas raisonnable, et que l’on fait des guerres de frontière. Nous avons beaucoup d’exemples de guerres frontalières, non seulement en Europe, vers l’est, mais aussi sur d’autres continents: nous nous battons pour le pouvoir, pour coloniser un pays.

C’est, à mon avis, la réponse à votre question. Aujourd’hui, l’industrie de l’armement est scandaleuse devant un monde affamé. Deuxièmement: il est licite, raisonnable, d’avoir une armée pour défendre les frontières, car c’est un honneur; comme il est licite d’avoir la clé de la porte de la maison. Pour la défense.

© Traduction de ZENIT, Anita Bourdin

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel