Faire un don
Des Rohingyans déplacés WIKIMEDIA COMMONS - DFID - UK Department for International Development

Des Rohingyans déplacés WIKIMEDIA COMMONS - DFID - UK Department for International Development

Rohingyas : « Ils ont le droit de sauver leur vie »

L’Osservatore Romano se fait l’écho de la Commission épiscopale Justice et paix birmane

Les membres de la minorité musulmane birmane des Rohingyas « devraient pouvoir entrer au Myanmar pour des raisons humanitaires. Ils ont le droit de sauver leur vie », estime Théophil Nokrek, secrétaire de la Commission épiscopale Justice et paix. Il souligne que les autorités doivent être « flexibles » envers ces réfugiés « afin de sauver leur vie ».

Trois mois avant le  voyage apostolique du pape François au Myanmar (Birmanie), du 27 au 30 novembre 2017, ses propos ont été rapportés par L’Osservatore Romano du 1er septembre et s’inscrivent dans la lignée de déclarations du pape.

Encore récemment, le pape François a plaidé pour le respect des « pleins droits » des Rohingyas, dénonçant leur « persécution », après l’angélus du dimanche 27 août. « Je voudrais leur exprimer toute ma proximité, a-t-il dit. Et nous tous demandons au Seigneur de les sauver, et de susciter des hommes et des femmes de bonne volonté pour leur venir en aide, qui leur donnent leurs pleins droits. Prions aussi pour nos frères Rohingyas. »

Tous les jours, déplore L’Osservatore Romano, des centaines de Rohingyas cherchent à entrer au Bangladesh, dans les localités méridionales de Cox’s Baazar et de Bandarban, et à fuir le conflit avec l’armée du Myanmar. Plus de cent membres de la minorité islamique d’origine bengalaise ont été tués récemment et beaucoup d’entre eux sont capturés par la police des frontières, qui leur fournit nourriture et soins médicaux, mais qui ensuite les renvoie chez eux. Aucune organisation humanitaire, pour le moment, ne travaille pour les réfugiés Rohingyas à la frontière.

Avec une traduction d’Hélène Ginabat

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel