Faire un don
Angélus du 15 janvier 2017, capture CTV

Angélus du 15 janvier 2017, capture CTV

Respecter les lois des pays d’accueil tout en protégeant ses valeurs d’origine, appel du pape aux migrants

Pour la Journée du migrant, le pape demande d’agir pour protéger les mineurs

Vivre « sereinement » dans leurs localités d’accueil, « en respectant les lois et les traditions », tout en protégeant les valeurs de leurs cultures d’origine. C’est l’invitation du pape François adressée aux migrants, le 15 janvier 2017.

A l’occasion de la Journée mondiale du migrant et du réfugié, le pape a assuré que « la rencontre de différentes cultures est toujours un enrichissement pour tous », lors de l’angélus dominical au Vatican.

Evoquant le thème de la Journée 2017 – “Mineurs migrants, vulnérables et sans voix” – le pape a appelé à « adopter toutes les mesures possible pour garantir aux mineurs migrants la protection et la défense, ainsi que leur intégration ».

« Nos petits frères, spécialement s’ils ne sont pas accompagnés, sont exposés à de nombreux dangers », a-t-il insisté: « Et il y en a tant ! »

Le pape François a aussi salué les représentants de diverses communautés ethniques présentes place Saint-Pierre, « en particulier les communautés catholiques de Rome ».

« Chers amis, leur a-t-il dit, je vous souhaite de vivre sereinement dans les localités qui vous accueillent, en respectant les lois et les traditions, et en même temps, en protégeant les valeurs de vos cultures d’origine ».

Saluant « tous ceux qui travaillent avec les migrants pour les accueillir et les accompagner dans leurs difficultés », le pape leur a donné pour modèle sainte Françoise-Xavière Cabrini (1850-1917), patronne des migrants, dont c’est le centenaire de la mort cette année.

« Cette Sœur courageuse a dédié sa vie à apporter l’amour du Christ à ceux qui étaient loin de leur patrie et de leur famille », a souligné le pape. La religieuse italienne se dévoua aux immigrés, aux Etats-Unis et en Amérique latine.

« Que son témoignage nous aide à prendre soin du frère étranger, dans lequel Jésus est présent, souvent souffrant, rejeté et humilié », a-t-il conclu.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel