RDC: le pape appelle à la « sérénité » dans le dialogue national

A l’angélus, il demande d’éviter tout type de violence

Angélus du 18 décembre 2016, capture CTV

Angélus du 18 décembre 2016, capture CTV

Le pape François a appelé à la « sérénité » dans le dialogue national inclusif en cours en République démocratique du Congo (RDC), le 18 décembre 2016.

Lors de l’angélus qu’il présidait place Saint-Pierre, le pape a lancé cet appel : « Je vous demande à tous de prier afin que le dialogue dans la République démocratique du Congo se déroule avec sérénité, pour éviter tout type de violence et pour le bien de tout le pays ».

Les négociations actuelles, menées sous l’égide de la Conférence épiscopale du Congo (CENCO), visent à trouver une porte de sortie à la crise institutionnelle après que les élections présidentielles initialement prévues d’ici la fin de cette année se soient révélées impossibles à organiser, explique l’agence vaticane Fides. Elles impliquent la majorité présidentielle et la coalition de partis d’opposition n’ayant pas adhéré à l’accord signé le 18 octobre dernier.

Cet accord prévoit le lancement du processus électoral et la mise en place d’un gouvernement d’union nationale conduit par un Premier ministre issu de l’opposition alors que le président sortant, Joseph Kabila, demeurera en fonction après l’échéance de son mandat, le 19 décembre, et ce jusqu’à l’élection du nouveau chef de l’Etat. Selon cette entente, la date du 30 octobre 2017 représente le terme pour la présentation des candidatures alors que les élections devront être organisées dans les six mois qui suivent, d’ici avril 2018.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!