Faire un don
Commission pour la protection des mineurs © Vatican Media

Commission pour la protection des mineurs © Vatican Media

Protection des mineurs : communiqué de la Commission pontificale

L’écoute des victimes, pour orienter la réponse de l’Eglise aux abus

« Le pape François a mis l’accent sur l’importance fondamentale de l’écoute de ceux qui ont souffert d’abus, afin que leurs histoires orientent la réponse de l’Eglise en faveur de la protection des mineurs. » C’est ce que souligne un communiqué de la Commission pontificale pour la protection des mineurs, publié en fin de journée ce 9 septembre 2018.

La Commission présidée par le cardinal O’Malley concluait en effet trois jours d’assemblée plénière, durant lesquels les membres ont écouté des victimes et ont fait le point sur le travail des groupes.

« Les membres ont également réfléchi sur les récents événements dans l’Eglise universelle qui ont blessé de nombreuses personnes, y compris ceux qui ont souffert d’abus, les familles, et les communautés de fidèles, peut-on lire dans le texte : de tels abus ont privé de nombreux enfants de leur enfance. Les questions qui ont émergé ces derniers mois, non seulement mettent en évidence le sérieux de la question des abus, mais représentent aussi l’occasion de mettre l’accent sur tous les instruments de prévention, afin de rendre l’avenir différent de notre passé. »

Voici notre traduction de ce document.

Communiqué de la Commission pontificale pour la protection des mineurs

La IXe Assemblé plénière de la Commission pontificale pour la protection des mineurs s’est déroulée à Rome du 7 au 9 septembre 2018.

Le pape François a mis l’accent sur l’importance fondamentale de l’écoute de ceux qui ont souffert d’abus, afin que leurs histoires orientent la réponse de l’Eglise en faveur de la protection des mineurs.

Les membres de la Commission ont ouvert l’Assemblée en écoutant les témoignages de deux personnes qui ont vécu le drame de l’abus sexuel de la part de clercs : deux femmes, parmi lesquelles une mère de deux enfants, aujourd’hui adultes, abusées quand elles étaient enfants. La Commission les remercie d’avoir partagé leurs histoires, pour le courage de leur témoignage, et d’avoir contribué à son apprentissage continuel.

Les membres ont également réfléchi sur les récents événements dans l’Eglise universelle, qui ont blessé de nombreuses personnes, y compris ceux qui ont souffert d’abus, les familles, et les communautés de fidèles : de tels abus ont privé de nombreux enfants de leur enfance. Les questions qui ont émergé ces derniers mois, non seulement mettent en évidence le sérieux de la question des abus, mais représentent aussi l’occasion de mettre l’accent sur tous les instruments de prévention, afin de rendre l’avenir différent de notre passé. Notre point de départ n’est pas d’enquêter sur les cas particulier mais de prévenir le futur.

Travailler avec les victimes d’abus

Durant l’Assemblée plénière, les experts du Travail de Groupe Travailler avec les victimes d’abus ont annoncé le lancement de divers projets pilotes, dont le premier sera réalisé au Brésil. En continuité avec le travail des membres fondateurs, ces projets visent à créer des environnement sûrs et des processus transparents au sein desquels les personnes qui ont été abusées puissent avoir confiance.

A travers ces projets, il est souhaitable que le leadership des Eglises locales tirent bénéfice du témoignage direct des victimes, afin de perfectionner continuellement la protection qu’elles offrent aux mineurs et aux adultes vulnérables.

Responsabilité Locale

Depuis l’Assemblée plénière qui s’est tenue en avril dernier, les membres de cette Commission pontificale ont participé à plus de 100 groupes de travail sur la protection.

Le groupe de travail qui s’occupe d’Education et Formation a dessiné une série d’initiatives futures, séminaires et conférences qui représentent une part essentielle dans la promotion de la responsabilité et de la conscience, pour les politiques de protection locale.

En avril 2019, la Commission sponsorisera la Safeguarding Conference for Church Leaders in Central/Eastern Europe. En outre, la Commission, à Aparecida, au Brésil, offrira avec la Conférence épiscopale brésilienne, une semaine de formation d’évêques et de formateurs, sur le thème de la protection. Pour novembre 2019, les membres ont reçu l’invitation à tenir une rencontre avec le Conseil épiscopal latino-américain au Mexique. En 2020, à Bogotá, en Colombie, la Commission co-sponsorisera le Congress on Protection of Minors destiné aux membres de l’Eglise et de la société civile.

Le groupe de travail Lignes guides et normes pour la protection a partagé ses progrès sur le développement de l’instrument d’audit pour offrir du soutien aux Conférences épiscopales locales en ce qui concerne les politiques de protection.

Travailler avec le Saint-Siège

La collaboration avec les structures du Saint-Siège et de la Curie romaine est aussi partie intégrante du mandat de la Commission pour offrir de l’aide au Saint-Père. Durant l’Assemblée plénière, certains membres ont eu l’opportunité de s’adresser à deux cours de formation pour les nouveaux évêques, l’un organisé par la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, l’autre par la Congrégation pour les évêques.

L’intervention de la Commission a suscité beaucoup de participation et les membres expriment leur vive gratitude aux préfets des Congrégations, les cardinaux Filoni et Ouellet, ainsi qu’à leurs collaborateurs. Ces rencontres ont montré leur grande attention aux thèmes de notre mission.

Au cours de la semaine prochaine, la Commission pontificale pour la protection des mineurs participera à des rencontres de travail avec la Congrégation pour la doctrine de la foi et avec la Conférence épiscopale italienne, afin de poursuivre l’engagement commun dans le domaine de la protection des mineurs.

 30e Anniversaire de la Convention des droits de l’enfance

Le 20 novembre 2019 marquera le 30e anniversaire de la Convention des Droits de l’Enfance, ratifiée par 196 Etats, dont le Saint-Siège. La Commission travaillera attentivement avec diverses parties impliquées pour saisir cette opportunité de promouvoir la conscience sur la protection des mineurs.

Traduction de Zenit, Anne Kurian

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel