Faire un don
Exposition d'Art russe, 27 nov. 2018 © Vatican Media

Exposition d'Art russe, 27 nov. 2018 © Vatican Media

« Pèlerinage de l’art russe »: le pape François visite l’exposition pendant 40 minutes

Plusieurs célèbres icônes russes du XVe au XVIIe siècles

Le pape François a visité ce mardi 27 novembre 2018 une exposition Pèlerinage de l’art russe. De Dionysos à Malevitch – Chefs-d’œuvre de la galerie Tretiakov et d’autres musées russes qui se déroule actuellement (20 novembre 2018 au 16 février 2019) dans les nouveaux espaces du « Bras de Charlemagne » de la colonnade du Bernin (sur la gauche quand on regarde la basilique Saint-Pierre), au Vatican, indique le directeur de la Salle de presse du Saint-Siège Greg Burke.

L’événement est tellement exceptionnel que c’est le directeur de la salle de presse lui-même qui l’annonce en postant deux photos de cette visite sur son compte Twitter @GregBurkeRome: le pape y a consacré 40 minutes! Du jamais vu depuis le début du pontificat. C’est dire l’importance que le pape François attache à ces échanges culturels avec la Russie, qui s’intensifient ces dernières années.

Il s’agit d’une visité privée qui a commencé à 10h : la directrice de la galerie Tretiakov, Zelfira Tregulova, a présenté au pape les chefs-d’œuvres de l’art russe du XVe au XXe s. Barbara Jatta, directrice des musées du Vatican, a accompagné cette visite.

Organisée par les Musées du Vatican, avec la galerie Tretiakov et le ministère de la Culture de la Russie, l’exposition abrite, entre autres, plusieurs icônes russes ainsi que les tableaux à thèmes bibliques. Parmi eux : « L’apparition du Christ au peuple » (1837-1857) d’Alexandre Ivanov, « Le Christ dans le désert » réalisé par Ivan Kramskoi en 1872, « Le Christ en prison », une sculpture du XVIIIe siècle de Perm, les icônes du XVe siècle « Baptême » et « Transfiguration », « Ne me pleure pas, Mère », « Apocalypse » du XVIe siècle, « La Vierge de Kykkas » de célèbre peintre iconographe du XVIIe siècle Simon Ouchakov, l’icône de Solvychegodsk « Vision de Saint Euloge ».

« J’ai eu l’idée de montrer … le chemin spirituel de l’art russe, explique Arcady Ippolitov, commissaire de l’exposition, sur les pages d’un magazine russe culturel Snob. La brillante architecture de Gian Lorenzo Bernini a dicté la construction de l’exposition. Son projet, réalisé par le remarquable architecte Sergey Choban, ne cherche pas à contredire, mais à faire écho à Bernini, qui indique l’ascension vers le haut … en formant un certain chemin qu’on peut appeler un pèlerinage, « pellegrinaggio ». Il s’est avéré une sorte de procession religieuse, de « Via Crucis ». En combinant l’art russe ancien et la peinture russe de l’époque nouvelle, j’ai voulu montrer que les deux étapes différentes de son développement – avant le tzar Pierre le Grand et après son époque – n’étaient pas isolées, mais fusionnées en un seul mouvement. »

 

 

 

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel