Faire un don
Mgr Bernardito Auza 13/12/2017 © Oss_romano

Mgr Bernardito Auza 13/12/2017 © Oss_romano

ONU : Mgr Auza remercie l’UNRWA pour l’aide aux réfugiés palestiniens

Le Saint-Siège offre 40 000 dollars pour les enfants

Le travail de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) « reste le meilleur moyen d’éviter que la situation dans la région ne se détériore », a déclaré Mgr Bernardito Auza, nonce apostolique et observateur permanent du Saint-Siège auprès de l’ONU.

Il a remercié l’UNRWA « pour son travail en faveur des réfugiés de Palestine » auxquels l’Office fournit « les besoins humains les plus fondamentaux, tels que l’éducation, soins de santé, services sociaux et logement ».

Mgr Auza est intervenu à une Conférence du Comité spécial de l’Assemblée générale pour l’annonce des contributions volontaires à l’UNRWA, à New York, le 25 juin 2019. La déclaration a été lue par Mgr Tomasz Grysa, observateur permanent adjoint.

Le Saint-Siège « voudrait apporter une modeste contribution de 40 000 dollars aux projets de l’ (UNRWA), notamment au profit des enfants dans les camps de réfugiés de Palestine », a annoncé Mgr Auza.

Il a souligné que, « comme l’UNRWA, diverses entités et organisations de l’Église catholique fournissent une éducation, des soins de santé et des services sociaux aux réfugiés de Palestine ». Les programmes d’assistance, a-t-il ajouté, « ne se limitent pas aux réfugiés de Palestine », mais aident « également » « les Palestiniens en Palestine ». La Mission permanente d’observation du Saint-Siège auprès de l’ONU, a expliqué l’observateur permanent, « contribue à promouvoir des campagnes de levée de fonds afin de fournir des milliers de bourses universitaires et de soins médicaux subventionnés ou gratuits à l’Hôpital de la Sainte-Famille à Bethléem ».

Le Saint-Siège espère, a conclu Mgr Auza, qu’« on pourra parvenir à une solution juste et durable » de la situation des Palestiniens, « par la reprise des négociations sur le statut final entre les parties intéressées », pour que les « deux États, Israël et un État palestinien », puissent « vivre côte à côte dans la paix et la sécurité à l’intérieur de frontières internationalement reconnues ».

 

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel