Faire un don
Alessandro Gisotti Rome-Panama© Vatican Media

Alessandro Gisotti Rome-Panama© Vatican Media

Normes pour la protection des mineurs : un accent sur l’écoute et l’accompagnement des victimes

Résumé du Bureau de presse du Saint-Siège

Les nouvelles normes pour la lutte contre les abus dans l’Eglise mettent l’accent sur « le soin des personnes offensées et sur l’importance de les accueillir, de les écouter et de les accompagner, en leur offrant l’assistance spirituelle et médicale dont elles ont besoin », souligne le Bureau de presse du Saint-Siège ce 9 mai 2019.

Au moment de la publication du Motu proprio « Vos estis lux mundi » (Vous êtes la lumière du monde) du pape François, le Saint-Siège ajoute une note résumant les nouveautés des normes, qui seront en vigueur dans toute l’Eglise à partir du 1er juin.

Voici notre traduction de ce texte, qui souligne notamment que cette loi pour l’Eglise universelle a pour but d’instaurer « une meilleure coordination entre les diocèses et le Saint-Siège ».

AK

Communiqué du Saint-Siège

Le pape François a promulgué la Lettre apostolique sous forme de Motu proprio « Vos estis lux mundi » concernant les nouvelles mesures à adopter afin de prévenir et de combattre les abus sexuels commis contre les mineurs, contre les personnes vulnérables ou perpétrés avec violence, sous la menace ou par abus d’autorité.

Ce Motu proprio, fruit de la réflexion et de la collaboration pendant et après la rencontre des présidents des Conférences épiscopales et des modérateurs suprêmes des principaux Instituts religieux, qui s’est tenue en février dernier, est un nouvel engagement de l’Église dans ce domaine.

« Vos estis lux mundi » contient différents éléments novateurs qui visent à favoriser une meilleure coordination entre les diocèses et le Saint-Siège. En particulier, tous les diocèses devront établir d’ici un an des systèmes stables et accessibles au public pour signaler les cas d’abus sexuel et leur couverture. En outre, le Motu proprio oblige tous les clercs, les religieux et les religieuses, à signaler aux Autorités ecclésiastiques compétentes les abus dont ils auront connaissance. Les cas signalés seront ensuite vérifiés sans délai et les décisions seront prises selon le droit canonique.

En ce qui concerne les signalements contre des évêques, le Motu proprio introduit des mesures de caractère procédural qui, normalement, confient la vérification de ce qui est signalé à l’archevêque métropolitain de la province ecclésiastique concernée. En outre, ont été établies, pour la première fois, des limites temporelles à l’intérieur desquelles l’enquête doit se dérouler, ainsi que les modalités qui doivent être suivies par le métropolite, qui peut bénéficier de la contribution professionnelle spécifique des laïcs.

Enfin, le Motu proprio met l’accent nécessaire sur le soin des personnes offensées et sur l’importance de les accueillir, de les écouter et de les accompagner, en leur offrant l’assistance spirituelle et médicale dont elles ont besoin.

Il est vivement souhaité que le nouveau Motu proprio, soutenu par la prière et animé par la conversion, contribue à éradiquer le fléau des abus sexuels sur les mineurs et sur les personnes vulnérables.

Traduction de Zenit, Hélène Ginabat

About Hélène Ginabat

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel