Mozambique: l’expérience éducative de “Scholas” arrive en Afrique

Promouvoir la paix grâce à la culture de la rencontre

© Scholas Occurrentes au Mozambique

© Scholas Occurrentes au Mozambique

L’expérience éducative de “Scholas occurrentes”, lancée sous les auspices du cardinal Bergoglio à Buenos Aires et maintenant promue par le pape François, vient d’arriver au Mozambique, premier pays africain où des jeunes ont pu faire l’expérience des méthodes de “Scholas”, sous la forme de « Scholas Citoyenneté ». Un événement dont se font l’écho les media du Vatican.

C’est à la “Missao Mangunze” que pendant une semaine quelque 180 jeunes de différentes écoles de Mangunze, Manjacaze, Chongoene et Xai Xai se sont rassemblés pour travailler ensemble sur les problématiques qui les préoccupent le plus: usage de drogue, rapports sexuels, et absentéisme scolaire.

Ils étaient accompagnés d’une équipe internationale de “Scholas”et de 30 bénévoles locaux formés auparavant à la méthodologie de “Scholas”en Argentine les mois précédents.

Les étudiants ont ensuite présenté leurs conclusions et leurs propositions aux autorités scolaires et civiles, dont un représentant de la gouverneure et au curé, le p. Juan Gabriel Arias.

Un des problèmes évoqués est la distance à parcourir pour arriver à l’école: entre 5 et 10 km à l’aller plus le retour: ils sont souhaité la mise en place d’un transport scolaire, mais aussi une meilleure qualité de l’enseignement, la formation des professeurs, la disparition des discriminations de la part de ces derniers, et des équipements. Ils ont aussi dénoncé la violence spécialement “de genre”.

Ils ont dénoncé la présence, dans els environs des écoles, de trafiquants qui vendent aux mineurs de l’alcool et de la drogue: ils ont interpellé les autorités sur le respect de la loi.

Les enseignants eux –mêmes ont salué l’initiative, dans la perspective de ce que dit le pape François: si l’on veut changer la réalité, il faut commencer par changer l’éducation.

“Scholas Occurrentes” est aujourd’hui une organisation internationale de droit pontifical, présente dans 190 pays, qui a constitué un réseau de plus de 446 000 écoles.

Elle a pour mission de promouvoir l’intégration des tous les élèves du monde grâce à des propositions technologiques, sportives, artistiques, visant une éducation à la culture de la rencontre.

L’initiative a vu le jour à Buenos Aires (Argentine) en 2001, alors que l’archevêque était Jorge Mario Bergoglio, sous le nom d’ “Ecoles de voisins” et de “Ecoles soeurs”, intégrant des élèves d’écoles publiques et privées, de toutes les religions, afin d’éduquer les jeunes à d’engager pour le bien commun.

C’est une organisation internationale sans but lucratif, promue par le pape François pour “rétablir le pacte éducatif” avec la coopération des acteurs de la société en vue d’une “culture de la rencontre pour la paix grâce à l’éducation”.

On peut voir ici une Video de l’expérience du Mozambique ou la galerie de photos.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!