Faire un don
Journée contre la traite, le trafic © Vatican Media

Journée contre la traite, le trafic © Vatican Media

Migrations et traite: «pour le discernement moral et pastoral d’événements complexes» (traduction complète)

Introduction des pp. Baggio et Czerny au nouveau recueil du pape

“Enseignements du pape François sur les migrants, les réfugiés et la traite” : c’est le titre d’un volume publié en italien et en anglais par le Vatican, ce 17 janvier 2019, en même temps qu’un document sur la traite des êtres humains intitulé: “Orientations pastorales sur la traite des personnes”, qui constitue, comme le pape l’a dénoncé à plusieurs reprises un “crime contre l’humanité” et contre lequel il a demandé à différents dicastères de s’engager.

Le but de ce recueil du magistère pontifical, est, à l’instar du Compendium de la Doctrine sociale de l’Eglise d’être « un instrument pour le discernement moral et pastoral d’événements complexes qui [c’est le cas de la mobilité humaine] caractérisent notre époque ; comme un guide pour inspirer, au niveau individuel et collectif, des comportements et des choix aptes à permettre de regarder l’avenir avec confiance et espérance », expliquent le pp. Baggio et Czerny dans leur introduction.

Le recueil de 306 interventions du pape François (pour la plupart des extraits ciblés) sur ces différents sujets couvre plus de cinq ans : il part d’un passage du message Urbi et Orbi pour Pâques 2013 et il s’arrête au discours adressé par écrit aux prêtres, aux consacrés et aux séminaristes au Bangladesh, à Dacca, le 2 décembre 2017. Autrement dit, le recueil rappelle, sur ces trois thèmes, les différents aspects, nuancés, de l’enseignement du pape et de la pastorale qu’il recommande, dans sa dimension universelle et pas euro-centrée.

La référence au Compendium de l’enseignement social catholique avertit qu’il ne faudrait pas se tromper sur le type de documents dont il s’agit : en aucun cas le recueil ne représente un programme politique, domaine dont le pape respecte l’autonomie et la responsabilité propre. Il s’agit, expliquent les chevilles ouvrières du recueil, d’éléments pour un discernement, d’orientations spirituelles, éthiques et pastorales. Au politique donc ensuite de jouer son rôle en inventant des solutions en tenant compte des situations locales : les points cardinaux de l’enseignement social de l’Eglise, auquel le recueil fait référence,  restant la recherche du bien commun et le respect de la dignité de chaque vie humaine.

Mais comment inventer des solutions si l’on n’est pas mu par l’espérance que ce n’est pas mission impossible? C’est là que le pape François veut ré-insuffler de l’espérance: oui, les principes de l’enseignement social de l’Eglise sont féconds aussi pour affronter la complexité des migrations et de la traite des êtres humains et ses ramifications mondiales.

Rappelons que le Compendium publié en 2004 par le Conseil pontifical Justice et Paix est dédié « à Jean-Paul II, maître de doctrine sociale, témoin évangélique de justice et de paix », en vue d’un « humanisme intégral et solidaire » au IIIe millénaire.

La préface du nouveau volume est du pape François (nous en publions ici la traduction), lui-même responsable de la Section Migrants et Réfugiés du Dicastère pour le service du développement humain intégral, qui publie les documents sur son site. L’introduction du volume est signée par les deux sous-secrétaires cette section du dicastère, les pp. Fabio Baggio C.S. et Michael Czerny S.J.

Voici notre traduction, rapide, de travail de cette introduction, à partir de l’italien.

AB

Introduction

C’est l’habitude du pape François de saisir toutes les occasions pour souligner le caractère inaliénable de la dignité humaine qui caractérise tout enfant de Dieu qui habite la seule maison commune ici, sur terre.

A mainte reprise, le pape François a mis en lumière les difficultés de ceux que les sociétés modernes arrêtent aux frontières, marginalisent, refusent et écartent. Ils sont comme Jésus qui « na pas où reposer la tête » (Mt 8,20 et Lc 9,58). Mais la recherche frénétique d’un lieu où reposer la tête est une entreprise d’espérance. Et l’espérance inspire la voie à suivre. L’espérance conduit à l’attente et marque toutes les étapes successives. L’espérance, c’est le nom d’une nouvelle maison.

Migrants, réfugiés, demandeurs d’asile, déplacés et victimes de la traite constituent des segments superposés de minorités en danger. Le pape François a accordé une attention spéciale à leurs besoins et c’est pourquoi il a visité les lieux symboliques de ceux qui se déplacent, en faisant l’expérience de grandes souffrances, comme il l’a fait à Lampedusa et à Lesbos. Le Saint-Père a aussi stimulé les communautés chrétiennes, les paroisses et les couvents à offrir l’hospitalité aux réfugiés et il a lui-même accueilli des familles au Vatican. Il a aussi institué – et il la guide personnellement – la Section Migrants et Réfugiés qui travaille à soutenir l’engagement de l’Eglise dans le monde entier en faveur des migrants les plus vulnérables. Enfin, le pape François a offert à tous un guide, sa prédication, ses enseignements et ses gestes d’espérance.

Lumières sur les routes de l’espérance est une publication de la Section Migrants et Réfugiés qui rassemble les enseignements du magistère du pape François sur migrants et réfugiés et sur la traite. Son objectif est semblable à celui du Compendium de la Doctrine sociale de l’Eglise (2005, §10) qui se présente « comme un instrument pour le discernement moral et pastoral des événements complexes qui [dans le cas de la mobilité humaine] caractérisent notre époque ; comme une guide pour inspirer, au niveau individuel et collectif, des comportements et des choix aptes à permettre de regarder l’avenir avec confiance et espérance ».

Le recueil commence le 31 mars 2013, juste après l’élection du pape François. Elle entend proposer un instrument utile à ceux qui désirent s’inspirer de l’enseignement du pape François dans la prédication, dans els programmes pastoraux et dans le travail d’advocacy.

L’édition papier couvre une période d’environ 5 ans, de mars 2013 à décembre 2017.

Il existe aussi une version électronique publiée sur le site web de la Section Migrants et Réfugiés, qui est constamment mise à jour et inclut une fonction de recherche avancée.

Fabio Baggio C.S. e Michael Czerny S.I.

Section Migrants et Réfugiés

© Traduction de Zenit, Anita Bourdin

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel