Faire un don
Cathédrale Saint-Casimir de Vilnius (Lituanie), wikimedia (Bernt Rostad)

Cathédrale Saint-Casimir de Vilnius (Lituanie), wikimedia (Bernt Rostad)

Lituanie: visite du Premier ministre Skvernelis vendredi 6 octobre au Vatican

Il y a deux ans, visite de la présidente

Le Premier ministre lituanien Saulius Skvernelis, sera reçu en audience par le pape François vendredi prochain, 6 octobre 2017, au Vatican.

La présidente lituanienne, Mme Dalia Grybaudskaité, avait été reçue par le pape le 29 octobre 2015. Elle s’était ensuite entretenue avec le cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’Etat, accompagné de Mgr Paul Richard Gallagher, Secrétaire pour les rapports avec les Etats.

Il avait été question notamment de la solidarité en Europe pour l’accueil des migrants et de la paix, notamment en Ukraine.

Le 21 septembre dernier, le nouvel ambassadeur de la Lituanie près le Saint-Siège, M. Petras Zapolskas, a présenté au pape ses lettres de créance.

Récemment, le 29 septembre, le pape a nommé un second évêque auxiliaire pour le diocèse de Vilnius, capitale de la Lituanie, et cité des pèlerinages à Jésus Miséricordieux,, Mgr Darius Trijonis.

La Lituanie compte plus de 2, 8 millions d’habitants, selon des chiffres de 2017, dont plus de 650 000 à Vilnius et plus de 550 000 dans l’ancienne capitale Kaunas.

La population est catholique à 79 %, mais elle compte aussi plus de 4 % d’orthodoxes, et des protestants. Pour les autres religions, il y a une communauté juive et des Trakai qui appartiennent au mouvement des Karaïtes (un courant du judaïsme attaché à la seule Ecriture sainte) et des Tatars baltiques musulmans.

Le lituanien est la langue maternelle de 85% de la population, mais le russe est la langue de 7% des habitants et la communauté polonaise est aussi importante.

Le pays a déclaré son indépendance de l’URSS le 11 mars 1990.  Et le saint pape Jean-Paul II s’est rendu en visite en Lituanie du 4 au 11 septembre 1993, quelques jours après le retrait des derniers soldats russes du territoire lituanien, et à l’occasion d’une visite apostolique dans les Pays baltes.

Il s’est recueilli devant l’image de Jésus Miséricordieux alors en l’église du Saint-Esprit et pas encore restaurée. C’est le tableau original peint par Eugeniusz Kazimirowski sur les indications de sainte Faustine Kowalska en 1934, avec la supervision du bienheureux père Michal Sopocko. Caché en Biélorussie, il a échappé providentiellement à la persécution athée.

 

 

 

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel