Faire un don
Cathédrale luthérienne Sainte-Marie de Riga © Vatican Media

Cathédrale luthérienne Sainte-Marie de Riga © Vatican Media

Lettonie : un «parcours de respect, de collaboration et d’amitié entre les Eglises chrétiennes»

Prière oecuménique à la cathédrale luthérienne

Le pape François salue cette caractéristique de la Lettonie qui « se distingue par son parcours de respect, de collaboration et d’amitié entre les Eglises chrétiennes ».

Le pape a été accueilli dans la cathédrale luthérienne Sainte-Marie de Riga (Lettonie), ce lundi matin, 24 septembre 2018, par l’archevêque Jānis Vanags.

Le pape était notamment accompagné par l’archevêque catholique, Mgr Zbigņevs Stankevičs. Les catholiques représentent environ 17 % de la population de la Lettonie (1 934 000 habitants). Par comparaison, la Lituanie compte plus de 2 820 000 habitants (plus de 70 % de catholiques), et l’Estonie plus de 1 310 000 habitants (quelque 6 000 catholiques).

« Laissons le Saint-Esprit nous revêtir des armes du dialogue, de la compréhension, de la recherche du respect réciproque et de la fraternité! », a dit le pape. Une phrase qu’il a reprise dans un tweet à la mi-journée, sur son compte @Pontifex_fr.

Cathédrale luthérienne Sainte-Marie de Riga © Vatican Media

Cathédrale luthérienne Sainte-Marie de Riga © Vatican Media

Après un moment de recueillement ensemble dans cette cathédrale – construite près de la rivière Daugava, et considérée comme la plus vaste église médiévale des états baltiques, et qui abrite le tombeau de saint Meinard (Meinhardt), évêque (+1196), premier apôtre et saint patron du pays – l’évêque luthérien a souhaité la bienvenue au pape François, en disant notamment :« Nous croyons que vous serez une source d’inspiration nouvelle pour l’amitié oecuménique et que vous encouragerez les chrétiens de Lettonie à être plus proches les uns des autres. »

Le pape et les représentants des communautés chrétiennes de Lettonie ont écouté des lectures du Nouveau Testament, avant l’allocution de l’évêque de Rome qui a salué de différentes manières le charisme propre aux chrétiens du pays : « Un oecuménisme vivant, une des caractéristiques de la Lettonie, un motif d’espérance et d’action de grâce. »

Mais la foi, comme l’orgue remarquable dont le pape est parti pour filer la métaphore de la musique, ne sont pas des pièces de musées. L’orgue  compte 42 jeux répartis sur trois claviers et pédalier: il a été construit par Jacob Raab (Rabe) en 1601. Il a été complètement restauré entre 1981 et 1984.

« Si la musique de l’Evangile cesse d’être jouée dans notre vie et se transforme en une belle partition du passé, elle ne saura plus rompre les monotonies asphyxiantes qui empêchent de susciter l’espérance, rendant ainsi stériles tous nos efforts », a averti le pape.

Orgue, Cathédrale luthérienne Sainte-Marie de Riga @ Vatican Media

Orgue, Cathédrale luthérienne Sainte-Marie de Riga @ Vatican Media

L’assemblée a prié, à la suite de l’archevêque luthérien, du métropolite orthodoxe, de l’archevêque catholique, et de l’évêque baptiste, qui a intercédé pour la famille, et pour que les familles soient « respectées dans la législation ». A chaque intention, un enfant allait allumer une flamme dans le chœur.

L’assemblée a ensuite prié le Notre Père et tous ont échangé un signe de la paix du Christ. L’archevêque luthérien puis le pape ont béni l’assemblée avant la procession finale.

Le pape venait de fleurir le Monument à la liberté de Riga, après sa rencontre avec les autorités, et il a ensuite rejoint la cathédrale catholique Saint-Jacques.
Cet après-midi, le pape préside la messe au sanctuaire marial d’Aglona, à 200 km au sud-est de Riga, avant de rentrer se reposer en Lituanie, à Vilnius, en hélicoptère.

C’est son 3e jour dans les Pays baltes, après deux jours en Lituanie et avant sa dernière journée en Estonie.

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel