Lettonie: Lettre de Jean-Paul II au cardinal Pujats, naguère ´in pectore´

Print Friendly, PDF & Email

Un spécialiste de la liturgie et de l´art sacré

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

CITE DU VATICAN, Jeudi 29 mars 2001 (ZENIT.org) – Le cardinal archevêque de Riga (Lettonie), Janis Pujats, que le pape a élevé à la dignité de cardinal lors du consistoire du 21 février dernier, fête aujourd´hui ses 50 ans de sacerdoce. Il est âgé de 70 ans. Le pape Jean-Paul II lui a adressé à cette occasion une lettre de félicitations, en latin, comme c´est la tradition pour ces anniversaires.

Un nouveau signe d´estime et d´affection de la part de Jean-Paul II qui avait nommé le cardinal Pujats cardinal «in pectore», c´est-à-dire sans publier son nom, dès le consistoire du 21 février 1998: Jean-Paul II n´a révélé son nom qu´à l´angélus du 28 janvier 2001.

Dans sa lettre, le pape rappelle la vocation précoce du cardinal, ses études de philosophie et de théologie. Il y souligne ses qualités humaines et intellectuelles, et sons sens pratique. Il souligne surtout comment le cardinal a manifesté sa cohérence au service de l´Eglise à Riga en des conditions politiquement difficiles, mais aussi sa bienveillance et son affabilité, son attachement fidèle au Successeur de Pierre et au Saint-Siège, et … sa maîtrise de la langue de Cicéron et saint Augustin!

Le cardinal Pujats est né en 1930 dans le diocèse de Riga, à Rezekne. Ses parents étaient des agriculteurs très fervents catholiques, comme la majeure parti de la population de cette région de la Lettonie. Ils eurent quatre filles et quatre fils, dont trois sont devenus prêtres. Sa paroisse natale de Nautreni a donné à l´Eglise 20 autres prêtres.

Après ses études secondaires à Rezekne, il est entré au séminaire de Riga en 1948. Il a été ordonné prêtre le 29 mars 1951 et a ensuite exercé son ministère pastoral principalement dans des paroisses de Riga. Il a aussi pendant de nombreuses années enseigné l´histoire de l´art sacré et la liturgie au séminaire. Il a été consulteur du diocèse de Riga et secrétaire de la commission liturgique.

C´est donc avec lui que les paroisses catholiques de la capitale ont adopté progressivement la réforme liturgique conciliaire, avec en particulier la publication de différents textes en langue lettone, selon les normes établies par Vatican II.

En 1972, Paul VI lui avait conféré le titre de «chapelain» de Sa Sainteté. Il a aussi été pendant cinq ans (1979-1984) vicaire général de la curie du siège métropolitain de Riga.

Mais il fut contraint d´abandonner cette charge par le régime communiste de l´Union soviétique qui le déclarait persona non grata. Il a alors travaillé en paroisse comme simple prêtre.

Mais dès l´indépendance retrouvée, le 8 mai 1991, le pape Jean-Paul II l´a nommé archevêque métropolite de Riga. Il a reçu l´ordination épiscopale le 1er juin suivant.

En septembre 1993, c´est donc en tant qu´archevêque de Riga qu´il a accueilli Jean-Paul II lors de sa visite apostolique dans les Pays Baltes. L´Eglise manifestait déjà des signes de renaissance après les années de persécution violente. Le pape a en particulier présidé une célébration au sanctuaire de Aglona, «cœur marial de la Lettonie», présentant à la Vierge «les armes d´hier et les attentes pour l´avenir».

Le cardinal Pujats s´est particulièrement engagé ces dernières années dans le dialogue œcuménique avec les Luthériens de Lettonie, dans la ligne de la lettre encyclique de Jean-Paul II «Qu´ils soient un» (Ut unum sint) de 1995 sur l´engagement œcuménique.

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel