Faire un don
Le pape François baptise 28 nouveaux-nés, Chapelle Sixtine, 8 janvier 2017 © L'Osservatore Romano

Le pape François baptise 28 nouveaux-nés, Chapelle Sixtine, 8 janvier 2017 © L'Osservatore Romano

Le rôle des parents des baptisés: conserver la foi, la faire grandir et rendre témoignage

Le pape baptise vingt-huit petits enfants

« N’oubliez pas: vous avez demandé la foi, à vous la tâche de conserver la foi, de la faire grandir, que ce soit un témoignage pour nous tous, pour nous tous : y compris pour nous les prêtres, les évêques, tous »: c’est l’essentiel de l’homélie prononcée par le pape François en la Chapelle Sixtine, ce dimanche 8 janvier 2017, en la fête du baptême du Christ.

En cette fête en effet, la Chapelle solennelle où les papes sont élus, et François le 13 mars 2013, est transformée chaque année en crèche vivante lorsque le pape baptise des nouveaux nés. Cetet anéne, le pape François a baptisé vingt-huit petits enfants, 13 filles et 15 garçons dont trois portent son nom: « Francesco ».

Conserver la foi, la faire grandir et rendre témoignage: voilà les trois « consignes » confiées par le pape aux parents dans cette homélie prnoncée d’abondance du coeur sur le thème du don de la foi transmis par l’Eglise grâce au baptême.

Et pour les bébés affamés, le pape a recommandé aux mamans de les allaiter sans crainte, en toute simplicité.

Voici notre traduction des paroles du pape.

AB

Homélie du pape François

Chers parents,

Vous avez demandé pour vos enfants la foi, la foi qui sera donnée dans el baptême. La foi : cela signifie une vie de foi, parce que la foi doit être vécue ; marcher sur la voie de la foi, et rendre témoignage à la foi. La foi, ce n’est pas réciter le « Credo » le dimanche, quand nous allons à la messe : ce n’est pas seulement cela.

La foi, c’est croire ce qui est la vérité : Dieu le Père qui a envoyé son Fils et l’Esprit Saint qui vous donne la vie.

Mais la foi c’est aussi avoir confiance en Dieu, et cela vous devez le leur enseigner, par votre exemple, par votre vie.

Et la foi est lumière : au cours de la cérémonie du baptême, on vous donnera un cierge allumé, comme aux premiers temps de l’Eglise. C’est pourquoi le baptême s’appelait alors « illumination », parce que la foi illumine le cœur, fait voir les choses dans une autre lumière.

Vous avez demandé la foi : l’Eglise donne la foi à vos enfants par le baptême, et vous vous avez pour tâche de la faire grandir, de la conserver, et qu’elle devienne témoignage pour tous les autres.

Voilà le sens de cette cérémonie. C’est seulement cela que je voulais vous dire : conserer la foi, la faire grandit, que ce soit un témoignage pour les autres.

Et puis… le concert a commencé! (des enfants pleurent, ndlr) : c’est parce que les enfants se trouvent dans un lieu qu’ils ne connaissent pas, ils se sont levé avant l’heure habituelle. L’un commence, il donne la note, et ensuite les autres font comme lui… Certains pleurent simplement parce que l’autre s’est mis à pleurer… Jésus a fait cela, est-ce que vous le savez ? J’aime penser que la première prédication de Jésus dans la crèche a été quand il a pleuré, la première… Et puis, du fait que la cérémonie est un peu longue, l’un ou l’autre pleure parce qu’il a faim. S’il en est ainsi, vous, les mamans, allaitez-le donc, sans peur, comme c’est normal. Comme la Vierge Marie allaitait Jésus…

N’oubliez pas: vous avez demandé la foi, à vous la tâche de garder la foi, de la faire grandir, que ce soit un témoignage pour nous tous, pour nous tous : y compris pour nous les prêtres, les évêques, tous. Merci.

© Traduction de Zenit, Anita Bourdin

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel