Faire un don
La ferme du pape à Castelgandolfo, capture Tv2000

La ferme du pape à Castelgandolfo, capture Tv2000

Le lait de Castelgandolfo pour les malades en quarantaine et pour les pauvres

Une tradition de la ferme pontificale

L’Aumônier du pape François, le cardinal Konrad Krajewski, s’est rendu auprès des trois communautés de Rome mises en quarantaine en raison d’une contagion au Covid-19, indique un communiqué de l’Aumônerie pontificale, en italien, ce lundi 23 mars 2020 au soir.

Visite aux communautés en quarantaine

Il s’est d’abord rendu à Grottaferrata – à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Rome – à la Maison généralice des Filles de Saint-Camille, et sur la Via Casilina, chez les Soeurs Angéliques de Saint-Paul, mises en quarantaine, du fait du nombre important de soeurs atteintes du coronavirus.

« Pour leur faire sentie la proximité et l’affection du Saint-Père, en ce moment de dure épreuve et de difficultés, le cardinal Konrad Krajewski a apporté comme cadeau des produits des villas pontificales de Castelgandolfo, comme du lait frais et du yaourt », explique le communiqué.

Le cardinal Krajewski a aussi apporté ces signes de réconfort à la Maison de repos Jean XXIII de l’Association des Soeurs de la charité: la structure a également été mise en quarantaine quand deux cas de coronavirus ont été constaté parmi le personnel soignant, explique la même source.

Pour les plus pauvres

L’Osservatore Romano des 23-24 mars ajoute pour sa part que des centaines de confection de lait frais partent tous les jours de la ferme pontificale de Castelgandolfo pour être remises personnellement aux plus pauvres, à travers le réseau d’aide concrète tissé par l’Aumônerie apostolique.

« L’oeuvre de charité que le cardinal aumônier Konrad Krajewski coordonne en cette situation d’urgence ne s’arrête pas, elle augmente plutôt », fait observer le quotidien du Vatican.

« Volontaires, entreprises et activités commerciales permettent avant tout une large distribution du “sachet du coeur” (avec des produits de première nécessité). Le premier engagement consiste à ne pas abandonner, justement maintenant, ceux qui n’ont même pas un toit », explique L’Osservatore Romano.

Mais encore faut-il savoir qui a besoin d’aide. Pour cela, le cardinal Krajewski a fait un geste inédit: « Pour recevoir de nouvelles aides et pour soutenir, tous azimuts, les associations et les paroisses dans l’aide qu’elles apportent aux pauvres, le cardinal Krajewski a mis à disposition son numéro de téléphone portable…  »

La ferme des papes

C’est d’ailleurs une tradition que la ferme du pape soulage la population locale à l’occasion des turbulences de l’histoire: pendant la seconde guerre mondiale, les mamans venaient prendre du lait des vaches papales. Mais aussi au moment de la catastrophe de Tchernobyl:le nuage de celsium avait pollué une grande partie de la campagne italienne. Or les « vaches du Vatican » mangeaient depuis des années déjà du foin conservé à l’abri sous des toiles imperméables. Lorsque les techniciens sont venus contrôler le lait, ils ne trouvèrent aucune trace des radiations ! Les autorités sanitaires conseillèrent donc aux mamans de jeunes enfants et des personnes ayant d’urgence besoin de lait de s’adresser à la ferme du pape.

Les oliviers centenaires donnent suffisamment d’huile – par pression à froid – pour les besoins du Vatican et le surplus est vendu au supermarché interne, accessible aux employés de la Cité du Vatican, tout comme les récoltes du verger et du potager, le lait des vaches frisonnes, qui donnent chacune 50 litres par jour, les oeufs, le miel des ruches du pape, et les poissons de ses bassins. Les poules, libres, élevées entre terre et ciel, produisent quelque 200 oeufs par jour.

Avec Hélène Ginabat

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel