Faire un don
Messe à Camerino, 16 juin 2019 © Vatican Media

Messe à Camerino, 16 juin 2019 © Vatican Media

Journée mondiale des réfugiés : le pape encourage à la solidarité

Paroles à l’angélus dominical (Traduction intégrale)

A l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés (20 juin 2019), le pape François a encouragé « à la solidarité avec les hommes, les femmes et les enfants qui fuient la guerre, les persécutions et les violations des droits fondamentaux ».

« Que nos communautés ecclésiales et civiles soient proches d’eux et attentives à leurs besoins et à leurs souffrances », a-t-il invité lors de l’angélus qu’il célébrait ce 16 juin à Camerino, en Italie centrale – terre dévastée par le séisme de 2016.

Voici notre traduction des paroles que le pape a prononcées pour introduire la prière mariale.

Paroles du pape François à l’angélus

Hier, à Pozzomaggiore, en Sardaigne, Edvige Carboni, une simple femme du peuple qui a embrassé la Croix dans son humble quotidien, en donnant un témoignage de foi et de charité, a été proclamée bienheureuse. Rendons grâce pour cette fidèle disciple du Christ, qui a dépensé toute sa vie au service de Dieu et du prochain. Dieu et le prochain. Un applaudissement à la nouvelle bienheureuse, tous !

Nous voulons nous souvenir de façon particulière des réfugiés, pour la Journée mondiale que les Nations unies leur dédie. Cette journée invite tout le monde à la solidarité avec les hommes, les femmes et les enfants qui fuient la guerre, les persécutions et les violations des droits fondamentaux. Que nos communautés ecclésiales et civiles soient proches d’eux et attentives à leurs besoins et à leurs souffrances.

Je suis en outre avec préoccupation la montée des tensions dans le Golfe Persique. J’invite tous à utiliser les instruments de la diplomatie pour résoudre les problèmes complexes des conflits au Moyen-Orient. Je renouvelle aussi à la communauté internationale un appel pressant à réaliser tous les efforts possibles pour favoriser le dialogue et la paix.

Au terme de cette célébration, je vous salue tous cordialement, ici présents. J’étends avec affection mon salut aux malades, aux personnes âgées, aux prisonniers, et à tous ceux qui, à travers la radio et la télévision, se sont unis spirituellement à cette messe. J’adresse un sincère remerciement à tous ceux qui – institutions, organismes, associations et personnes individuelles – ont travaillé pour ma visite brève mais intense, en collaborant généreusement avec l’Archidiocèse de Camerino-San Severino Marche. Je désire adresser un salut spécial et un encouragement aux habitants de San Severino Marche, que je saluerai d’en-haut en survolant leur ville en hélicoptère.

Chers frères et sœurs, puissiez-vous marcher unis et joyeux sur le chemin de la foi, de l’espérance et de la charité, fidèles aux nombreux témoignages de sainteté dont votre terre est riche. Je pense, entre autres, à saint Venanzio, saint Severino, saint Ansovino, saint Nicola da Tolentino, saint Pacifico, et à la bienheureuse Battista Varano. Je pense également aux nombreuses figures de “saints de la porte à côté” non béatifiés ou canonisés, mais qui ont soutenu – et soutiennent – et ont transformé les familles et les communautés par la force de leur vie chrétienne.

Et à présent récitons ensemble la prière de l’Angélus. Je confie toute la communauté diocésaine à la Sainte Vierge, que vous vénérez en de nombreux sanctuaires et que vous invoquez spécialement sous le titre de Santa Maria in Via. Comme elle anima de sa présence maternelle la première communauté des disciples de Jésus, qu’elle aide aussi l’Eglise d’aujourd’hui à rendre un bon témoignage de l’Evangile.

Traduction de Zenit, Anne Kurian

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel