Faire un don
Le pape François à Amman (Jordanie), 24 mai 2014, capture CTV

Le pape François à Amman (Jordanie), 24 mai 2014, capture CTV

Jordanie: l’avenir des chrétiens au Moyen-Orient, assemblée des Eglises

La Jordanie, exemple de coexistence harmonieuse

La XIème Assemblée générale du Conseil des Eglises du Moyen-Orient s’est ouverte ce mardi 6 septembre 2016 dans la capitale jordanienne, Amman, soulignent les media du Vatican, notamment l’agence Fides et Radio Vatican. Un pays où la coexistence entre chrétiens et musulmans est reconnue comme « harmonieuse »

La rencontre est accueillie par le patriarcat gréco-orthodoxe de Jérusalem. Elle rassemble, entre autres, le patriarche gréco-orthodoxe d’Antioche, Jean X, le patriarche, chaldéen, Louis Raphaël Ier Sako, le patriarche latin émérite de Jérusalem, Fouad Twal, le patriarche syro-catholique, Ignace Joseph III, le patriarche gréco-melkite, Grégoire III et le patriarche copte orthodoxe, Tawadros II.

Dialogue avec les communautés musulmanes

Les chefs des Eglises et des communautés religieuses se penchent sur la situation des chrétiens du Moyen-Orient dans la phase historique traversée par la région, soulignant la nécessité de favoriser « le dialogue et la cohabitation avec les communautés musulmanes majoritaires ».

C’est l’occasion d’évoquer les initiatives mises en place par les communautés ecclésiales pour porter secours aux réfugiés et aux victimes des guerres  et d’envisager d’autres initiatives pour stimuler la Communauté internationale et les puissances mondiales et régionales à s’engager à mettre fin aux conflits en Syrie et en Irak.

En Jordanie, une « coexistence harmonieuse»

« Le Royaume hachémite de Jordanie revendique aussi son rôle de gardien des Lieux saints chrétiens et atteste à nouveau sa sollicitude, en reconnaissant la présence chrétienne comme un élément autochtone indispensable et incontournable de la mosaïque de peuples et de communautés religieuses qui coexistent au Moyen-Orient », commente Fides, en italien.

Le roi Abdallah II a fait une donation, en avril dernier, pour la restauration du tombeau du Christ à Jérusalem. Et la Jordanie a accueilli généreusement les chrétiens réfugiés d’Irak notamment.

Le roi a reçu le patriarche copte orthodoxe Tawadros II, dimanche 4 septembre, affirmant que la Jordanie représente un modèle de « coexistence harmonieuse » entre chrétiens et musulmans.

Au cours de sa première journée en Jordanie, le pape copte Tawadros a inauguré le monastère copte orthodoxe Saint-Antoine à Madaba : la première pierre avait été posée par son prédécesseur, Chenouda III, en  2005. Il s’est aussi rendu en visite au Mont Nebo, d’où Moïse a aperçu de la Terre promise.

Le Conseil des Églises du Moyen-Orient a été fondé en 1974, à Nicosie (Chypre) et il a actuellement son siège à Beyrouth (Liban). Il s’est donné pour objectif de faciliter la convergence des communautés chrétiennes du Moyen-Orient sur des thèmes d’intérêt commun et de favoriser le dépassement des conflits d’ordre confessionnel.

Les papes saint Jean-Paul II, Benoît XVI et François ont été accueillis en Jordanie par le roi Abdallah et la reine Rania. Benoît et François ont notamment visité le site jordanien du baptême du Christ, inscrit au patrimoine de l’UNESCO en 2015. Les plans d’un nouveau sanctuaire sont dus à un architecte français, François Lacoste. La maquette avait été bénie en 2008 par le pape Benoît XVI à Rome. Dans ce pays à majorité musulmane, un mécène qui participe à la construction d’une église reçoit les même avantages fiscaux que celui qui contribue à la construction d’une mosquée.

Avec Constance Roques

About Anita Bourdin

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel