Faire un don
JMJ Panama 2019 Twitter @LaityFamilyLife

JMJ Panama 2019 Twitter @LaityFamilyLife

JMJ / Panama 2019 : «Le visage amazonien de différents jeunes» 

En vue du Synode sur l’Amazonie

« Il est important de prendre en considération le visage amazonien de différents jeunes », affirme une jeune Brésilienne Aylla Emanuele Silveira. Participante à la JMJ 2019 (22-27 janvier 2019), elle portera au Panama son identité amazonienne, « pour tenter de faire transparaître la région amazonienne qui habite en nous, pour la faire découvrir aux autres ».

Étudiante en Architecture et urbanisme à l’Université fédérale de l’Amazonie, elle s’est vue confier des activités de sensibilisation basée sur l’Encyclique Laudato si‘ et sur les documents préparatoires du Synode sur l’Amazonie (octobre 2019), au sein de l’organisation Magis House de Manaus, indique l’Agence Fides ce lundi 14 janvier 2019.

« Nombreux sont ceux, dit-elle, qui connaissent l’Amazonie seulement comme une belle destination touristique, comme le poumon de la planète, mais sans aucune implication avec la réalité ni avec les jeunes qui vivent ici, indigènes, caboclas. »

« L’Amazonie semble être connue, poursuit Aylla Emanuele Silveira, mais il est cependant nécessaire d’accorder plus de visibilité à tout ce qui se passe ici, pour démontrer qu’il est nécessaire de parler de l’Amazonie, de la manière dont elle est menacée et dont elle doit être considérée comme un patrimoine pour tous. »

Aylla Emanuele a déjà participé à la JMJ de Rio de Janeiro, en 2013, en tant que représentante de la Pastorale des Jeunes de l’Archidiocèse de Manaus. « J’étais très jeune, mais j’ai eu un impact très important vu le grand nombre de jeunes et d’expressions différentes », raconte-t-elle.

Ce qu’elle espère de ramener de la JMJ au Panama est « tout ce qu’elle entendra des jeunes provenant du monde entier et du pape François », qui est pour elle « une icône merveilleuse, qui nous appelle à être une Église en sortie, à être plus pour les autres, comme nous l’enseigne Saint Ignace ». Avec cela, elle s’attend « à voir la réalité de l’autre, d’autres cultures, à apprendre davantage sur la diversité et sur le respect, ce dont nous avons le plus besoin en tant que jeunes Brésiliens ».

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel