Jeudi Saint dans la prison de Paliano : « Nous nous sommes sentis de la famille du pape »

Témoignage de la directrice Nadia Cersosimo

Lavement des pieds dans la prison de Paliano © L'Osservatore Romano

Lavement des pieds dans la prison de Paliano © L'Osservatore Romano

« Nous nous sommes sentis “de la famille du pape” », confie Nadia Cersosimo, directrice de la prison de Paliano (Italie), où le pape a célébré la messe de la Cène du Seigneur, le Jeudi Saint, 13 avril 2017.

Elle évoque au micro de Radio Vatican une émotion « trop forte » après la visite, durant laquelle le pape a lavé les pieds de douze détenus et rencontré deux prisonniers placés en isolement. « Je sais avec certitude que ce Triduum Pascal aura une valeur particulière pour moi (…) et pour ‘ma famille ici’, dans le centre de détention », affirme Nadia Cersosimo.

Pour la directrice, la visite du pape a été l’occasion de recevoir « un Père, une personne de la famille, une personne qui te met à l’aise … c‘est la plus belle chose qui pouvait nous arriver en ce monde, la plus belle chose qui puisse arriver à une famille. Et nous nous sommes sentis “de la famille du pape” ».

« Le Saint-Père, ajoute-t-elle, nous a donné un message non seulement d’espérance, mais nous a aussi dit que l’amour de Dieu (…) est grand et qu’il est prêt à pardonner à tous ».

Au cours de la célébration marquée par l’Evangile du commandement de l’amour, le pape a lavé les pieds de trois femmes, un musulman – qui sera baptisé en juin prochain – un Argentin, un Albanais et des Italiens. Deux d’entre eux sont condamnés à perpétuité.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!