Faire un don
Mère Maria Gargani © sascmg.it

Mère Maria Gargani © sascmg.it

Italie : Maria Gargani, religieuse, « héroïque »

Une fille spirituelle de Padre Pio

Un décret reconnaissant « les vertus héroïques » de la religieuse italienne Maria Crucifiée de l’Amour Divin (au siècle – Maria Gargani) a été promulgué par la Congrégation pour les causes des saints, avec l’approbation du pape François, vendredi 7 juillet 2017. La reconnaissance d’un miracle ouvrirait ensuite la voie à sa béatification.

Elle est fondatrice de la Congrégation des Apôtres du Sacré-Cœur. Pendant plus de 50 ans, elle a été fille spirituelle de Padre Pio, capucin et prêtre italien, canonisé par l’Église sous le nom de saint Pio de Pietrelcina, en 2002.

Maria Gargani est née le 23 décembre 1892 à Morra Irpina, dans la province d’Avellino, dans une famille de huit enfants. Comme ses sœurs, Maria reçoit un diplôme d’enseignante et remporte le concours pour enseigner à San Marco La Catola, dans la province de Foggia. Très jeune, elle ressent le désir de consacrer sa vie à Dieu et s’inscrit dans l’Ordre franciscain séculier pour travailler comme catéchiste.

En août 1916, elle entreprend une correspondance avec padre Pio. De 1916 à 1968, padre Pio est son directeur spirituel, son soutien moral. Maria décrit dans son journal leur première rencontre dans le monastère capucin San Marco La Catola, en 1918.

Plusieurs années plus tard, Padre Pio approuve son idée de créer une institution religieuse pour s’occuper des enfants. Le 11 février 1936, l’évêque de Lucera, Mgr Giuseppe Di Girolamo, signe le décret sur la création de la Pieuse Union des Sœurs Apôtres du Cœur eucharistique de Jésus.

L’Institut commence immédiatement ses activités : les sœurs, guidées par Maria, organisent des écoles catéchétiques, des jardins d’enfants, des activités parascolaires et professionnelles pour les jeunes filles.

En 1945, le siège de l’Union Pieuse déménage à Naples, où les sœurs commencent une expérience de la vie consacrée. Le 18 avril, la fondatrice avec quelques-unes de ses compagnes se consacre à Dieu et prend le nom religieux de Sœur Marie Crucifiée de l’Amour Divin. Pendant ce temps, les maisons de la congrégation s’ouvrent en Campanie, dans les Pouilles, dans le Latium, en Toscane et en Sicile.

Le 12 mars 1963, l’Institut des Sœurs Apôtres du Sacré-Cœur est approuvé par un décret papal.

Pour mère Maria, la correspondance constituait le moyen d’évangélisation, rapporte sa biographie. Même une simple carte postale lui fournissait l’occasion d’écrire de longues lettres dans lesquelles elle exprimait spontanément et de manière convaincante son amour pour le Christ.

Mère Maria est décédée le 23 mai 1973, à l’âge de 81 ans, à la Maison Mère de la congrégation, à Naples.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel