Faire un don
Assemblée des évêques d'Italie capture Vatican Media

Assemblée des évêques d'Italie capture Vatican Media

Italie : le pape demande aux évêques d’appliquer la réforme du procès matrimonial

Il encourage à être proches des prêtres

Le pape François a demandé aux évêques italiens de mettre en pratique la réforme des procès matrimoniaux – pour les reconnaissances de nullité de mariage – ce 20 mai 2019, en les recevant pour leur 73e assemblée générale.

Dans son discours, le pape a insisté sur la « synodalité », en évoquant un éventuel synode pour l’Eglise italienne. Il a recommandé de « commencer par les diocèses » – « on ne peut pas faire de grand synode sans aller à la base » – et d’apprécier le rôle des laïcs. Il s’agit de ne pas s’appuyer uniquement sur « les idées », a-t-il prévenu.

Mentionnant également la réforme des procès matrimoniaux lancée en 2015, il a déploré qu’elle ne soit pas encore appliquée « dans la plupart des diocèses italiens » et a demandé sa mise en pratique « immédiate » : la réforme, a-t-il affirmé, exige « une conversion des structures et des personnes. Ne permettons pas que les intérêts économiques de certains avocats ou la peur de quelques juges de perdre le pouvoir ne (la) freinent ou ne (la) retardent ».

Le procès court de reconnaissance de nullité, a-t-il ajouté, doit être fondé sur la « proximité » – « sans délais inutiles » – et sur la « gratuité ». Une décision qui montre que « l’Eglise est mère et tient à cœur le bien de ses enfants, qui dans ce cas sont marqués par la blessure d’un amour brisé ».

Enfin, le pape François a recommandé aux évêques d’être proches de leurs prêtres, « sans discrimination et sans préférences » : « Nous ne devons pas tomber dans la tentation de nous approcher seulement des prêtres sympathiques ou adulateurs et d’éviter ceux qui selon l’évêque sont antipathiques et directs ». Il faut que chacun d’eux « se sente estimé et encouragé par son évêque ». L’appel d’un prêtre doit recevoir une réponse « dans la journée, ou au maximum le jour suivant ».

En effet, a constaté le pape, « nos prêtres se sentent continuellement sous attaque médiatique et souvent ridiculisés ou condamnés à cause de certaines fautes de certains de leurs confrères, et ils ont un vif besoin de trouver dans leur évêque la figure d’un grand frère et du père qui les encourage dans les périodes difficiles ».

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel