Dialogue catholique-orthodoxe: des avancées sur synodalité et primauté

Le métropolite russe Hilarion propose un thème pour la future session

Rencontre du pape François et du métropolite Hilarion au Vatican, le 22 octobre 2015 - L'Osservatore Romano

Rencontre du pape François et du métropolite Hilarion au Vatican, le 22 octobre 2015 - L'Osservatore Romano

Le document « La synodalité et la primauté au cours du premier millénaire: vers une compréhension commune au service de l’unité de l’Église » (Synodality and Primacy During the First Millennium: Towards a Common Understanding in Service to the Unity of the Church) a été approuvé par la Commission mixte catholique-orthodoxe le 21 septembre 2016.

La XIVe session plénière de la Commission mixte pour le dialogue théologique entre les Églises orthodoxe et catholique a conclu son travail le 22 septembre à Chieti, en Italie. Le document a été approuvé après quelques modifications et compléments nécessaires, selon le site du Patriarcat de Moscou.

Seule la délégation de l’Église orthodoxe géorgienne a publié une déclaration dans laquelle elle a exprimé son désaccord avec différents paragraphes du document. Cette déclaration sera incluse dans le document commun qui devrait être prochainement publié au nom de la Commission.

Dans ce document final, les participants évoquent, signe de communion profonde, les métropolites orthodoxes d’Alep Paul (Patriarcat d’Antioche), membre de la Commission mixte, et Grégoire Jean Ibrahim (Église syro-jacobite), enlevés par des terroristes en avril 2013.

La Commission a décidé de laisser le choix du thème des prochaines sessions à l’examen du Comité de coordination de la Commission mixte qui se réunira en 2017.

Le métropolite russe Hilarion, président du département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, a proposé le thème suivant : la synodalité et la primauté dans les Églises de l’Orient et de l’Occident au deuxième millénaire, y compris le schisme de 1054 et la question de l’uniatisme. Il a souligné que cette dernière restait toujours une pierre d’achoppement dans les relations entre orthodoxes et catholiques.

« Nous devrons nous pencher sur le schisme de 1054, ainsi que sur le problème de l’uniatisme, qui est central pour le second millénaire », a-t-il dit.

« Lorsque les travaux de la Commission mixte ont repris après une interruption de six ans, a-t-il expliqué, il a été proposé de reprendre la discussion de la question du primat et de la synodalité dans l’Église. L’Église orthodoxe russe a approuvé cette proposition, à condition que les conséquences ecclésiologiques et canoniques de l’uniatisme soient aussi abordées. Cependant, en 10 ans, de 2006 à 2016, la commission n’est pas revenue une fois sur ce thème. »

Le métropolite estime que cette discussion ne sera pas facile. « Je suppose que les problèmes qui nous séparent seront discutés, et que nous n’arriverons pas à un accord sur chacun de ces points, a-t-il dit. Cependant, l’objectif de notre dialogue n’est pas de parvenir à un accord sur les questions sur lesquelles nous nous entendons déjà, mais nous devons discuter aussi des problèmes qui nous séparent. Le thème de l’uniatisme est l’un de ces problèmes, d’une brûlante actualité. »

Le métropolite Hilarion a évoqué la rencontre entre le pape François et le patriarche Cyrille à Cuba en février dernier, à Cuba, en précisant que c’était « un évènement historique ». « Nous en sommes convaincus, a-t-il ajouté, ce fut une bonne rencontre, ouvrant une nouvelle page dans nos relations bilatérales. »

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!