Evangile © L'Osservatore Romano

Evangile © L'Osservatore Romano

Diacres : annonce de la Parole et service dans la charité, par le card. Stella

Journée régionale des diacres permanents de Campanie

L’identité du diacre « se joue dans la relation entre l’annonce de la Parole et le service dans la charité », affirme le cardinal Beniamino Stella, préfet de la Congrégation pour le clergé, expliquant la signification du diaconat permanent.

Le cardinal est intervenu durant la journée régionale des diacres permanents de Campanie, en Italie, le 3 mars 2018, pour parler de l’identité, de la formation et de la mission du diacre, indique L’Osservatore Romano du 7 mars 2018.

« Les diacres, a dit le cardinal, sont appelés et envoyés non pour un simple service d’organisation », mais à travers « un véritable degré du sacrement de l’ordre, reçu des mains de l’autorité ecclésiastique, en vue du de servir la charité et l’évangélisation ».

Le préfet du dicastère a évoqué un document de la Commission théologique internationale de 2002 qui se réfère « au diaconat permanent » comme à « un ministère du seuil », c’est-à-dire « un service offert à l’Évangile et au royaume de Dieu dans ces situations et circonstances ecclésiales et existentielles » dans lesquelles le diacre peut « être présent de manière plus continue et plus efficace qu’un prêtre, qui a une charge pastorale plus vaste et nécessairement plus inclusive ».

La question de « l’identité » du diacre, a souligné le cardinal Stella, « constitue une sorte de ‘chantier ouvert’, c’est-à-dire un champ en évolution ». L’approfondir, a-t-il ajouté, est plus que jamais urgent, surtout pour éviter le risque que les diacres soient considérés, selon ce qu’a affirmé récemment le pape François, « comme des mi-prêtres et mi-laïcs ».

Sur la « formation », le cardinal a fait remarquer qu’il est demandé aux diacres « une bonne réputation et une ouverture à l’Esprit Saint ». Si l’appel à « servir la communauté chrétienne et le peuple de Dieu sous la forme du diaconat vient de l’Esprit Saint », a-t-il ajouté, celle-ci exige « une pleine disponibilité à accueillir tout ce que l’Église estime nécessaire et indispensable pour la formation spirituelle, doctrinale et pastorale ». Tout cela est important « pour raviver et développer la réalité du diaconat», et pour qu’il y ait des diacres « dotés de ces vertus demandées aussi aux prêtres : un sain équilibre psychique, une préparation théologique et doctrinale adéquate ». Même s’il n’existe pas de « séminaires » ou « structures définies, tout diocèse devrait étudier un parcours de formation adéquat pour les futurs diacres ».

Enfin, concernant le thème de la mission, le préfet a souligné qu’il s’agit certainement d’un ministère que nous pourrions définir « en sortie ». C’est-à-dire que ce ministère « doit éviter la tendance à se renfermer dans le seul domaine proprement liturgique ou intra-paroissial, pour être au contraire un service offert à la première évangélisation, à la formation des catéchumènes, et aux œuvres de charité ».

En évoquant la préface du pape dans le livre d’Enzo Petrolino Il diaconato nel pensiero di Papa Francesco, le cardinal a précisé que « le service du ministère diaconal trouve son identité dans l’évangélisation ». Telle mission, a-t-il ajouté, doit aussi « se traduire concrètement ».

Avec une traduction d’Océane Le Gall

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel