Corée: L’Osservatore Romano se fait l’écho de l’appel des religions

Prière pour la réunification en contexte de tensions internationales

Jonghyu Jeong, ambassadeur de Corée près le Saint-Siège © L'Osservatore Romano

Jonghyu Jeong, ambassadeur de Corée près le Saint-Siège © L'Osservatore Romano

 

L’Osservatore Romano se fait l’écho de l’appel des religions et des évêques pour la paix en Corée, dans son édition du 11 août 2017. Radio Vatican publie aussi les déclarations des évêques ce 10 août, alors que le ton monte entre la Corée du Nord et les Etats-Unis.

“Si la paix n’est pas affirmée de façon définitive dans la péninsule coréenne, la paix s’écroulera dans toute l’Asie du nord-est et la péninsule coréenne sera le baril de poudre prêt à exploser et à faire éclater une nouvelle guerre”: L’Osservatore Romano cite ces paroles de Mgr Hyginus Kim Hee-joong, archevêque de Gwangju et président de la Conférence épiscopale coréenne, qui explique ainsi le sens de l’appel des leaders religieux pour une paix véritable sur la péninsule.

Ce sont des représentants catholiques, protestants, et bouddhistes qui ont participé, le 3 août dernier, à une cérémonie interreligieuse à Seongju, en Corée du Sud, en mémoire de l’armistice du 27 juillet 1953, qui a marqué la fin du conflit. Mais ils ont fait remarquer que la conclusion d’une vraie paix manque encore: “Nous avons besoin d’un traité de paix et pas seulement d’une trêve”, insiste l’archevêque, toujours selon la même source.

L’appel des religions est aussi publié en différentes langues par le Conseil oecuménique des Eglises, à l’occasion de la préparation du dimanche de prière pour la réunification de la péninsule coréenne, le 15 août.

Le thème de la prière de cette année est inspiré de Romains 14,19: «Recherchons donc ce qui convient à la paix et à l’édification mutuelle.»

Le 15 août, on célèbre en Corée du Nord et du Sud la libération, en 1945 , de la présence japonaise, mais c’est aussi le jour où la péninsule a été divisée en deux.

Le message des papes pour la Corée est, régulièrement de paix et d’unité, non seulement pendant leurs voyages en Corée du Sud, mais aussi lors de leurs discours au corps diplomatique du début de chaque année ou de la remise des lettres de créance des nouveaux ambassadeurs, comme Jean-Paul II en 2002.

En 2014, des catholiques de Corée du Nord ont été invités à venir participer à la célébration présidée par le pape François à Séoul le samedi 16 août. Le 14 août, au cours de ce même voyage, il a invité la péninsule à être « leader dans la solidarité ».

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!