Faire un don

Jean-Paul II salue les progrès du dialogue entre les deux Corées

Nouvel ambassadeur près le Saint-Siège

CITE DU VATICAN, Jeudi 14 mars 2002 (ZENIT.org) – Jean-Paul II salue les progrès du dialogue entre les deux Corées, dans son discours au nouvel ambassadeur de Corée du Sud près le Saint-Siège M. Hyun-seop Seo.

M. Hyun-seop Seo a en effet été reçu ce matin en audience par Jean-Paul II à l´occasion de la présentation de ses lettres de créance. Depuis les accords de paix de 1953, survenus après trois ans de conflit armé, la Corée est en effet restée divisée en deux de part et d´autre du fameux 38e parallèle, le nord marxiste, le sud philo-occidental. Une division qui a séparé aussi les familles. Jean-Paul II avait particulièrement encouragé le rapprochement entre les deux Corées lors de ses discours au corps diplomatique des 10 janvier 2000 et 13 janvier 2001.

Les efforts des gouvernements de Séoul et de Pyongyang vers la réconciliation de toute la Nation coréenne traversent aujourd´hui une « phase très délicate » non seulement pour l´Asie mais pour le monde, remarquait en substance Jean-Paul II.

Le pape soulignait les « preuves de bonne volonté et les progrès, même ténus » manifestés dernièrement dans les relations entre les deux gouvernements.

Jean-Paul II disait espérer que ces efforts puissent mûrir et qu´ils ne soient pas empêchés par des « préoccupations non directement liées avec le bien être de tout le peuple coréen ».

Dans cette perspective, Jean-Paul II soulignait l´engagement de l´Eglise locale pour « rendre témoignage au caractère inséparable de la justice, du pardon et de la paix », de façon à aider tous les Coréens à continuer sur la route du dialogue et de la solidarité: le seul chemin, disait en substance le pape, pour arriver à une « nouvelle ère de concorde ». L´Eglise catholique fête actuellement en Corée du Sud les 40 ans de l´institution de sa hiérarchie (cf. ci-dessous, « International »).

M. Hyun-seop Seo est né en 1944. Il a obtenu un doctorat en Droit international en 1988. Entré dans le service de la diplomatie de son pays en 1970, il a ensuite exercé différentes fonctions au Japon, au Kenya, en Russie, et en Papouasie Nouvelle Guinée.

About Redaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel