Faire un don
Congo-Brazzaville, basilique Sainte-Anne © Wikimedia Commons / Giovanni Di Iorio

Congo-Brazzaville, basilique Sainte-Anne © Wikimedia Commons / Giovanni Di Iorio

Congo-Brazzaville: consécration du pays à la Vierge Marie avec le card. Parolin

Le secrétaire d’Etat a conclu sa visite dans le pays

Le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Vatican, a conclu sa visite en République du Congo (Brazzaville) par l’acte de consécration du pays à la Vierge Marie, à la fin de la messe qu’il a célébrée samedi 4 février 2017, dans la basilique nationale Sainte-Anne à Brazzaville. C’est ce qu’indique L’Osservatore Romano en italien du 7 février.

Le cardinal a célébré la messe en présence de quelque 3000 fidèles, du président congolais Denis Sassou N’Guesso ainsi que d’autorités politiques, militaires et diplomatiques. Le nonce apostolique, Mgr Francisco Escalante Molina, tous les évêques du pays et 150 prêtres concélébraient.

Dans son homélie, interrompue à plusieurs reprises par des applaudissements, le cardinal Parolin a exhorté à « vivre dans la paix et le dialogue; à cultiver la tendresse de Dieu, sa compassion et non le ressentiment et la haine, le partage et non l’égoïsme, l’unité et non la division ou le tribalisme, la solidarité et non l’indifférence ».

Le Congo, a-t-il ajouté, a besoin d’amour, un amour comme celui du Christ « capable de résister à la tentation de l’indifférence et qui considère le bien des autres comme son propre bien ». « Le bon chrétien, a conclu le secrétaire d’État, est avant tout celui qui est engagé chaque jour à marcher avec Dieu et en harmonie avec lui,  à faire du bien et à fuir le mal. »

Dans la soirée, le cardinal Parolin a été accompagné à l’aéroport Maya-Maya, d’où il est parti à Rome après une cérémonie d’adieu organisée par le protocole du ministère des Affaires étrangères.

Au cours de cette visite du 1er au 4 février, à l’occasion du 40e anniversaire de l’établissement de relations diplomatiques entre le Saint-Siège et la République du Congo, le cardinal Parolin, a aussi visité la maison gérée par les sœurs Minimes qui abrite 70 personnes âgées pauvres. Remerciant la communauté mendiante, il a rappelé les paroles du pape sur les personnes âgées qui sont comme les racines d’un arbre: si elles sont exclues de la société, l’arbre meurt.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel