Faire un don
Prière sur la tombe de Mgr Enrique Alvear Urrutia, Chili © Vatican Media

Prière sur la tombe de Mgr Enrique Alvear Urrutia, Chili © Vatican Media

Chili: à son arrivée à Santiago, le pape se recueille sur la tombe de « l’évêque des pauvres »

Mgr Enrique Alvear Urrutia a participé au concile Vatican II

A son arrivée, vers 19h23 (vers 23h23, heure de Rome) à l’aéroport Arturo Merino Benítez de Santiago du Chili, le pape François a été accueilli par la présidente Michelle Bachelet, deux enfants, et une délégation du gouvernement et de l’Eglise du Chili.

Les enfants embrassent le pape à sa descente d'avion @ Antonio Spadaro SJ

Les enfants embrassent le pape à sa descente d’avion @ Antonio Spadaro SJ

Le pape François s’est ensuite rendu, en voiture fermée, mais fenêtre ouverte, sans cesser de saluer et de bénir la foule de sa main droite, sur la tombe du défunt évêque auxiliaire, Mgr Enrique Alvear Urrutia (1916-1982), connu comme « l’évêque de pauvres ».

Il repose auprès de l’église San Luis Beltrán de Pudahuel, où le pape a été accueilli et accompagné par le curé, le p. Julio Larrondo. Le pape était accompagné du cardinal Ezzati.

C’est clairement mettre son voyage sous le signe de « l’option préférentielle » de l’Eglise pour les pauvres dans un pays où un cinquième de 17 millions d’habitants, vivent sous le seuil de pauvreté.

Huitième d’une famille de onze enfants, Enrique Alvear avait mûri sa vocation pendant ses études de droit à l’université catholique pontificale . Il a compris sa vocation comme au service des plus défavorisés. Il fut ordonné en 1941, à 25 ans. Et il fut nommé évêque auxiliaire en 1963.  C’est ainsi que Mgr Enrique Alvear Urrutia a participé au Concile Vatican II à Rome.

Mgr Enrique Alvear Urrutia @ wikipedia

Mgr Enrique Alvear Urrutia @ wikipedia

Une fondation, la Fundación Enrique Alvear Urrutia, a été constituée en 2011 comme « acteur » pour le dossier de la cause de béatification de l’évêque, dont le procès diocésain s’est ouvert le 9 mars 2012 sous la présidence de Mgr Ricardo Ezzati, archevêque de Santiago, aujourd’hui cardinal: il a accueilli le pape à l’aéroport et l’a accompagné jusqu’à la nonciature.

C’était donc la toute première étape de son voyage, avant de se rendre à la nonciature apostolique, sa résidence pendant sa visite au Chili, au numéro 200 de la rue qui porte le nom du nonce Sotero Sanz (calle Nuncio Sotero Sanz) .

Le pape a fait un second arrêt ensuite pour monter dans une « papamobile » pour parcourir debout l’avenue principale de Santiago et rejoindre le quartier « Providencia » où se trouve la nonciature.

Sur son passage les ovations des jeunes « Voilà les jeunes du pape »: « Esa es la juventud del papa » que l’on a entendu scandé pour la première foi en espagnol pour la JMJ de Madrid.

Ici ou là une fanfare ou une chorale souhaitaient la bienvenue au pape en musique. Partout, un service d’ordre impressionnant et de hautes barrières qui contenaient l’enthousiasme de la foule, mais le mot d’ordre sur le site officiel du voyage papal était: « Descendons dans la rue pour accueillir le pape!

A son arrivée le pape a été accueilli par deux enfants qui lui ont offert des fleurs blanches et le pape a pris son premier bain de foule, visiblement heureux et souriant malgré ses 15 heures d’avion et sa traversée de la ville debout, à 81 ans.

Il a béni les enfants, embrassant spécialement les petits handicapés, recevant de multiples petits cadeaux, sous l’oeil omniprésent des téléphones portables. Plus d’un regard se voilait de larmes sous l’émotion.

Arrivée à la nonciature de Santiago du Chili @ Vatican Media

Arrivée à la nonciature de Santiago du Chili @ Vatican Media

 

About Anita Bourdin

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel