Faire un don
Carl Anderson, Chevaliers de Colomb © Vatican Media

Carl Anderson, Chevaliers de Colomb © Vatican Media

Chevaliers de Colomb : un «dévouement inconditionnel» à la Chaire de Pierre (traduction complète)

Et un témoignage fidèle au caractère sacré de la vie humaine

Le pape François salue le « dévouement inconditionnel » des Chevaliers de Colomb au Successeur de Pierre, ainsi que leur « désir de participer à la sollicitude du pape pour toutes les Églises et à sa mission universelle de charité ». Il souligne combien leur « généreux engagement à servir toutes les personnes démunies » est « une source d’inspiration importante pour surmonter la mondialisation de l’indifférence et construire ensemble une société plus juste et plus inclusive ».

Le pape François a reçu en audience Carl Anderson, chevalier suprême, puis les membres du Conseil administratif des Chevaliers de Colomb, ce lundi 10 février 2020, à l’occasion de leur pèlerinage annuel à Rome et de la célébration du centenaire de la naissance de la Fondation.

Les Chevaliers de Colomb (Knights of Columbus) se présentent comme une « société de secours mutuel » selon ses « principes fondateurs de charité, d’unité et de fraternité ». L’Ordre a été fondé en 1882 par le p. Michael McGivney dans une paroisse du Connecticut (États-Unis).

Le pape les remercie également pour leur  « fidèle témoignage à l’égard du caractère sacré et de la dignité de la vie humaine, localement comme au niveau national ». Cette conviction, a-t-il poursuivi, « vous a également amenés à soutenir, matériellement et spirituellement, les communautés chrétiennes du Moyen-Orient qui subissent les effets de la violence, de la guerre et de la pauvreté », en étant « pour eux un signe de l’amour infini de Dieu ».

Voici notre traduction des paroles de salutation du pape François prononcées en italien.

HG

Salutations du pape François

Chers amis,

Je vous souhaite chaleureusement la bienvenue à l’occasion de votre pèlerinage à Rome, en cette année qui marque le centenaire de l’activité caritative des Chevaliers de Colomb dans cette ville.

En effet, Il y a un siècle, mon prédécesseur Benoît XV invitait les Chevaliers de Colomb à fournir une aide humanitaire aux jeunes et à d’autres personnes à Rome, à la suite du premier terrible conflit mondial. Les Chevaliers répondirent généreusement, fondant des centres sportifs pour la jeunesse qui devinrent rapidement des lieux d’instruction, de catéchèse et de distribution de nourriture et d’autres biens essentiels, si nécessaires à cette époque. Ainsi, votre Ordre s’est montré fidèle à l’idéal de son fondateur, le vénérable Michael McGivney, qui s’inspira des principes de la charité chrétienne et de la fraternité pour assister les plus démunis.

Aujourd’hui, les Chevaliers de Colomb poursuivent leur oeuvre de charité évangélique et de fraternité dans différents secteurs. Je pense en particulier à votre fidèle témoignage à l’égard du caractère sacré et de la dignité de la vie humaine, localement comme au niveau national. Cette conviction vous a également amenés à soutenir, matériellement et spirituellement, les communautés chrétiennes du Moyen-Orient qui subissent les effets de la violence, de la guerre et de la pauvreté. Je vous remercie, parce que vous voyez votre prochain dans vos frères et soeurs persécutés et déplacés de cette région, et pour êtes pour eux un signe de l’amour infini de Dieu.

Depuis leur fondation, les Chevaliers de Colomb ont manifesté un dévouement inconditionnel au Successeur de Pierre. La création du Fonds Vicarius Christi en est un témoignage, de même que votre désir de participer à la sollicitude du pape pour toutes les Églises et à sa mission universelle de charité. Dans notre monde, marqué par des divisions et des inégalités, votre généreux engagement à servir toutes les personnes démunies est, spécialement pour les jeunes, une source d’inspiration importante pour surmonter la mondialisation de l’indifférence et construire ensemble une société plus juste et plus inclusive.

Chers frères et soeurs, c’est avec ces pensées et ces sentiments que je vous confie à l’intercession aimante de la Bienheureuse Vierge Marie. J’accompagne de ma prière les membres de votre ordre, leurs familles et les bonnes activités menées par les Groupes locaux dans le monde. À vous qui êtes ici présents, et à tous vos proches, je donne de tout coeur ma bénédiction, vous demandant, s’il vous plaît, de prier pour moi. Merci !

© Traduction de Zenit, Hélène Ginabat

About Hélène Ginabat

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel