« Chantez les valeurs authentiques de la vie », encourage le pape

Audience au Piccolo Coro “Mariele Ventre” de l’Antoniano (Traduction intégrale)

Piccolo Coro Mariele Ventre de l’Antoniano de Bologne © L'Osservatore Romano

« Chantez les valeurs authentiques de la vie et, à travers le chant, louez et remerciez Dieu pour tout le bien qu’il nous donne. » C’est l’invitation du pape François à des jeunes chanteurs italiens qu’il a reçus au Vatican le 7 décembre 2017.

Devant les 150 membres et accompagnateurs du Petit Chœur (Piccolo Coro) “Mariele Ventre” de l’Antoniano de Bologne – un centre qui depuis 1953 propose des repas pour les plus pauvres ainsi que des activités culturelles – le pape a conseillé « chaque fois que nous avons besoin, que nous sommes tristes », de regarder la Vierge Marie « qui nous enseigne à attendre Jésus ».

« Jésus vient toujours », a-t-il affirmé. Voici notre traduction des paroles que le pape a prononcées au cours de cette rencontre.

Salut du pape François

Chers enfants et chers jeunes,

Je vous salue avec affection, ainsi que ceux qui vous suivent dans les activités du Piccolo Coro Mariele Ventre de l’Antoniano de Bologne, qui cette année fête les soixante ans du concours appelé “Lo Zecchino d’Oro”.

Je désire exprimer mon appréciation pour la renommée que votre Chœur a conquise en ces années, à travers ses belles exécutions musicales, qui ont trouvé une écoute dans le monde des petits et aussi dans celui des adultes. Et ceci parce qu’avec vos chansons, avec simplicité et talent, vous transmettez un sentiment de sérénité, si nécessaire pour tous, spécialement pour ces familles éprouvées par les difficultés et les souffrances.

Continuez votre chemin : chantez les valeurs authentiques de la vie et, à travers le chant, louez et remerciez Dieu pour tout le bien qu’il nous donne. En ce temps d’Avent en préparation à Noël, vos chansons qui racontent l’événement de la naissance de Jésus peuvent aider ceux qui vous écoutent à comprendre l’amour et l’étonnement de ce qui est arrivé à Bethléem il y a 2000 ans. Dieu s’est fait Enfant pour être plus proche de l’homme de tout temps, en lui montrant sa tendresse infinie.

Je vous demande de prier pour moi, et de tout cœur j’invoque sur vous la Bénédiction du Seigneur, que j’étends à votre Assistant spirituel, aux Pères Franciscains et à tous vos proches.

Et maintenant, d’où nous sommes assis tranquillement, regardons la Vierge Marie qui attend l’Enfant, qui attend Jésus. Nous tous aussi, nous attendons Jésus, tous, qui vient dans notre cœur. Et prions tous la Vierge Marie, l’Ave Maria.

[Ave Maria]

Chaque fois que nous avons besoin, que nous sommes tristes ou (que nous avons) quelque difficulté, que nous sommes malades ou que nous avons des problèmes, regardons la Vierge Marie, qui nous enseigne à attendre Jésus. Jésus vient toujours. Il faut un peu de patience, comme elle en a eu – dans de grandes difficultés ! –, pour recevoir Jésus.

Maintenant je vous donne à tous la bénédiction.

[Bénédiction]

Traduction de Zenit, Anne Kurian

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!