Centenaire de Fatima: d’innombrables bénédictions

Tweet du pape François

Messe du centenaire des apparitions de Fatima, capture CTV

Messe du centenaire des apparitions de Fatima, capture CTV

« Au centenaire des apparitions de Notre-Dame de Fatima, remercions Dieu pour les innombrables bénédictions accordées sous sa protection ». C’est le tweet du pape François publié sur @Pontifex pour la clôture du centenaire des apparitions mariales à Fatima (Portugal), le 13 octobre 2017.

Deux jours plus tôt, à l’occasion de l’audience générale du mercredi, le pape avait évoqué cet anniversaire : « Avec le regard tourné vers la mère du Seigneur et Reine des Missions, j’invite tout le monde, spécialement en ce mois d’octobre, à prier le saint rosaire pour l’intention de la paix dans le monde. Que la prière puisse remuer les âmes les plus rebelles, afin qu’elles “deviennent des personnes qui ont banni de leur cœur, de leurs paroles et de leurs gestes, la violence, et (construisent) des communautés non-violentes, qui prennent soin de la maison commune. ‘Rien n’est impossible si nous nous adressons à Dieu dans la prière. Tous nous pouvons être des artisans de paix’ ».

Les 12 et 13 mai derniers, pour le centenaire de la première apparition en ce lieu, le pape s’est rendu au sanctuaire marial. A Fatima, il y a 100 ans, en « exigeant de chacun de nous l’accomplissement de son devoir d’état … le ciel déclenchait une vraie mobilisation générale contre cette indifférence qui nous gèle le cœur et aggrave notre myopie », a-t-il déclaré en célébrant la canonisation des pastoureaux voyants, Francisco (1908-1919) et Jacinta (1910-1920) Marto, frère et sœur. Dans son homélie, le pape a expliqué que « la Vierge Mère n’est pas venue ici pour que nous la voyions » mais, « nous mettant en garde contre le risque de l’enfer où mène la vie – souvent proposée et imposée – sans Dieu … elle est venue nous rappeler la lumière de Dieu qui demeure en nous ».

Le 13 mai 1917, en plein cœur de la première Guerre mondiale, la Vierge Marie est apparue, sous l’apparence d’une « femme revêtue de soleil » à la « Cova da Iria », près de Fatima, à trois pastoureaux, cousins : Lucie dos Santos (1907-2005) et Jacinta et Francisco Marto. La Vierge Marie leur recommandait de prier intensément pour la conversion des pécheurs.

Les apparitions se renouvelèrent 6 fois en 1917, la dernière fut le 13 octobre. Francisco est mort de la grippe espagnole, le 4 avril 1919 – il n’avait pas 11 ans – et sa petite sœur Jacinta, qui allait avoir 10 ans, est morte l’année suivante de la même maladie, le 20 février. Depuis les apparitions, ils n’hésitaient pas à prier le chapelet avec ferveur et à offrir généreusement leurs peines et leurs sacrifices quotidiens pour la paix et la conversion des pécheurs, selon l’appel de la Vierge Marie.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!