Faire un don
Rencontre du pape François et du métropolite Hilarion au Vatican, le 22 octobre 2015 - L'Osservatore Romano

Rencontre du pape François et du métropolite Hilarion au Vatican, le 22 octobre 2015 - L'Osservatore Romano

Catholiques et orthodoxes: donner « une réponse chrétienne aux défis de la civilisation moderne », par le métropolite Hilarion

Entretien à l’agence italienne Askanews

« La persécution des chrétiens », « la protection de la famille et d’autres valeurs chrétiennes », « la valorisation de la personne humaine dans tous les domaines de la vie », telles sont « les questions brûlantes sur lesquelles orthodoxes et catholiques peuvent et doivent travailler ensemble déjà aujourd’hui, pour qu’une réponse chrétienne aux défis de la civilisation moderne soit plus efficace », a déclaré le métropolite de Volokolamsk Hilarion, chef du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou dans une interview à l’agence italienne Askanews, indique le site du patriarcat.

Le métropolite Hilarion a aussi souligné que la rencontre du pape François et du patriarche russe Kirill, en février 2016, « avait démontré l’accord existant entre les deux Églises sur les questions les plus pressantes de notre temps ».

Le collaborateur proche du patriarche russe a précisé que cette rencontre des chefs des deux Eglises à Cuba était devenue « l’un des événements les plus importants et exceptionnels dans l’histoire des relations bilatérales entre l’Église orthodoxe russe et l’Église catholique romaine ».

La rencontre à Cuba a été qualifiée –  « à juste titre », selon métropolite – d’« historique », car « ce fut la première rencontre entre le chef de l’Église orthodoxe russe et l’évêque de Rome ». « En second lieu », a-t-il poursuivi, cette rencontre est devenue historique, car elle est une expression visible du niveau de confiance et de compréhension que nos deux Églises ont atteint ce dernier temps et qui ouvre de nouvelles perspectives historiques pour les relations catholiques-orthodoxes. De ce point de vue, on peut sûrement dire que la rencontre de La Havane a ouvert une nouvelle page dans les relations entre l’Église orthodoxe russe et l’Église catholique romaine ».

Le métropolite Hilarion a rappelé que « le pape et le patriarche de Moscou ont ouvertement admis qu’entre nos Eglises restent encore les questions théologiques importantes non résolues. Cependant, les primats des deux Églises ont exprimé l’espoir que leur rencontre servira à l’atteinte de la compréhension mutuelle et aidera à surmonter  des ressentiments et des préjugés accumulés ».

« Dans les deux Églises, a-t-il conclu, il existe la compréhension du fait que les circonstances dans lesquelles les chrétiens vivent aujourd’hui ainsi que les défis auxquels fait face l’humanité tout entière, obligent les orthodoxes et les catholiques à chercher à apprendre à vivre ensemble et à travailler ensemble pour défendre les valeurs partagées. »

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel