Faire un don
Réseau international des législateurs catholiques, 27/08/2017 © L'Osservatore Romano

Réseau international des législateurs catholiques, 27/08/2017 © L'Osservatore Romano

Catholiques engagés en politique, construisez des ponts de dialogue!

Pour une « écologie humaine et naturelle correcte »

Le pape François qui recommande aux législateurs catholiques « d’établir les ponts du dialogue entre les différents points de vue politiques » et répondre aux besoins « des personnes vulnérables et aux marginalisés, en particulier à ceux qui sont obligés de quitter leur patrie ». Il s’agit de favoriser une « écologie humaine et naturelle correcte ».

Le pape François a encouragé les participants à la Conférence du Réseau international des législateurs catholiques (ICLN), en les recevant au Vatican après la prière de l’Angelus le 27 août 2017.

Avec son « chaleureux » accueil adressé au cardinal Christoph Schönborn et au président de ce réseau de parlementaires catholiques provenant du monde entier, Christiaan Alting von Gesau, l’évêque de Rome a souligné le désir qu’ils avaient dans leur rencontre de cette année de mettre en avant « la vision chrétienne de la personne humaine », rapporte Radio Vatican en espagnol.

Et il a ajouté, selon la même source : « Les lois que vous promulguez et appliquez devraient construire des ponts de dialogue entre différents points de vue politiques, même lorsqu’elles répondent à des buts spécifiques afin de promouvoir une plus grande sollicitude envers les personnes vulnérables et marginalisées, en particulier celles, nombreuses, qui sont obligées de quitter leur patrie, et afin d’encourager aussi une écologie humaine et naturelle correcte. »

Radio Vatican fait observer que le pape François « a insisté sur les enseignements de l’Église et l’engagement qui les unit pour construire une société plus humaine et plus juste, avec des lois qui promeuvent des ponts et un dialogue, en protégeant les personnes les plus démunies et les migrants »

Le pape a aussi encouragé les participants au congrès à réfléchir « sur la manière dont la foi catholique mène à une bonne compréhension de la personne, qui doit être appliquée dans tous les aspects du processus gouvernement et décisionnel ».

« Quand vous rentrerez dans vos nations respectives, je vous encourage à faire référence aux fruits de vos réflexions sur la manière dont la foi catholique conduit à une compréhension correcte de la personne, qui doit être appliquée dans tous les aspects du gouvernement et des processus décisionnels », a dit le pape François.

« Alors que la contribution de l’Église aux grandes questions de la société de notre temps peut souvent être remise en cause, il est vital que votre engagement soit continuellement imprégné de ses enseignements moraux et sociaux, afin de construire une société plus humaine et plus juste », a déclaré le pape.

Le pape a conclu par une exhortation « à témoigner de l’Évangile de Jésus-Christ dans le monde et en confiant tous les peuples à la Mère de Dieu », rapporte Radio Vatican : « Au milieu des souffrances des peuples, je vous exhorte à regarder le Christ, dont l’amour vous inspirera afin que l’Esprit, par un échange de dons, vous conduise toujours plus à la vérité et à la bonté. »

Puissiez-vous toujours apporter la nouvelle de Jésus dans votre monde professionnel, que personne n’est insignifiant, personne ne doit être écarté à aucune phase de la vie. Je vous confie, ainsi que les peuples dont vous êtes les serviteurs, à la protection de la Vierge, Mère de l’Église, et je vous donne de tout cœur la bénédiction apostolique ».

Le pape a déjà reçu ce groupe ces dernières années, à l’occasion des rassemblements organisés à Frascati, près de Rome. Il s’agit d’un Réseau international de législateurs catholiques, né en 2010 avec l’appui de l’archevêque de Vienne et de David Alton, membre catholique de la Chambre des Lords de Grande-Bretagne.

Dans une interview de Radio Vatican (Bernd Hagenkord), le cardinal Schönborn a expliqué qu’il s’agit d’ « un groupe informel d’hommes et de femmes qui souhaitent s’engager très consciencieusement en politique en tant que croyants. Ils ont souvent quelque chose d’autre en commun : ils sont une minorité dans leurs parlements. Cependant, ils sont porteurs de sujets et de valeurs importants et leur intention est d’assumer leur service en tant que catholiques ».

Avec Hélène Ginabat

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel