Faire un don
Audience du 11 mars 2020, capture @Vatican Media

Audience du 11 mars 2020, capture @Vatican Media

Catéchèse en français et salutation aux francophones: faim et soif de justice

Demander « la grâce de la faim et de la soif de plus de justice, d’amour et de fraternité »

Pour la première fois, le pape François a donné sa catéchèse du mercredi depuis la bibliothèque du palais apostolique du Vatican, dans laquelle il reçoit habituellement les personnalités du monde entier qui viennent lui rendre visite. Il a poursuivi sa catéchèse sur les Béatitudes.

Du fait des mesures de précautions pour éviter la diffusion du coronavirus, l’accès à la Place Saint-Pierre était fermé ainsi que les écrans géants, de même pour la Salle Paul VI, mais la catéchèse était diffusée en direct en vidéo.

Place Saint-Pierre, déserte, mercredi 11 mars 2020, capture @ Vatican Media

Place Saint-Pierre, déserte, mercredi 11 mars 2020, capture @ Vatican Media

Le pape était entouré de ses traducteurs dans les différentes langues – leurs chaises soigneusement placées à distance les unes des autres, comme il est recommandé par les autorités de santé -, et il s’exprimait en italien.

Sa catéchèse en italien sur la béatitude de la faim et soif de justice a été résumée en français: « Frères et sœurs, continuant notre méditation sur la voie lumineuse du bonheur, nous arrivons aujourd’hui à la quatrième Béatitudes : « Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés » (Mt 5, 6). Après les thèmes de la pauvreté dans l’esprit et des pleurs, nous affrontons le thème de la faim et de la soif. »

Le pape a averti qu’il s’agissait d’une question « vitale »: « Il s’agit ici d’une exigence vitale et quotidienne. La faim et la soif de justice dont le Seigneur parle sont encore plus profondes que le besoin légitime de justice humaine que tout homme porte dans son cœur. La soif que les Saintes Ecritures nous révèlent est un désir qui se trouve à la racine de notre être. En chacun, il y a toujours la soif de la vérité et du bien, qui est la soif de Dieu suscitée par l’Esprit Saint. »

Le pape a alors évoque la « plus grande justice » qui soit: « C’est pourquoi l’Eglise est envoyée annoncer la Parole de Dieu qui est la plus grande justice offerte au cœur de l’humanité qui en a un besoin vital. Toute personne est appelée à redécouvrir ce qui compte vraiment, de quoi elle a vraiment besoin, ce qui fait bien vivre et ce dont elle peut se passer. »

Le pape a ajouté en italien cette salutation aux francophones avant d’être traduit: « Je salue cordialement les fidèles de langue française. Chers frères et sœurs, nous avons une soif qui ne sera pas déçue, une soif qui sera comblée car elle vient du cœur même de Dieu, de l’Esprit Saint qui est amour. »

Il a suggéré la « grâce à demander à Dieu »: « Demandons au Seigneur la grâce de la faim et de la soif de plus de justice, d’amour et de fraternité dans notre monde. Que Dieu vous bénisse ! »

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel