Faire un don
Cimetière teutonique, 20 juillet 2019 © Vatican Media

Cimetière teutonique, 20 juillet 2019 © Vatican Media

Cas Orlandi: des expertises sur des ossements à proximité des tombes vides

Disponibilité totale du Saint-Siège

Le directeur par intérim du Bureau de presse du Saint-Siège, Alessandro Gisotti, annonce que des expertises sont en cours sur les ossements trouvés non loin des deux tombes ouvertes le 11 juillet 2019, à la demande de la famille d’Emmanuella Orlandi, sur signalement anonyme.

Rappelons que ces expertises ont lieu dans le cadre de l’enquête sur la disparition, le 22 juin 1983, de la jeune italienne Emanuela Orlandi, fille d’un employé du Vatican, et jamais élucidée.

Les opérations de ce samedi se sont achevées à 15h, elles reprendront samedi prochain, 27 juillet, a indiqué Alessandro Gisotti.

Les expertises sur les ossements comprendront la recherche de l’ADN, avait indiqué pour sa part Andrea Tornielli le 12 juillet.

La justice du Vatican avait décidé de l’examen, ce 20 juillet 2019, de nouveaux ossements du Cimetière teutonique du Vatican, annonçait un communiqué du 13 juillet, après une première ouverture de deux tombes qui se sont révélées vides, le 11 juillet.

Le promoteur de justice (procureur) de l’Etat de la Cité du Vatican, Gian Piero Milano, avait alors décidé de placer immédiatement les deux ossuaires sous scellés, « en vue de l’examen ultérieur et pour répertorier les ossements qui s’y trouvent, toujours selon les procédures requises par l’enquête ».

« À 9 heures ce matin, des opérations ont régulièrement commencé au Cimetière Teutonique dans le cadre de l’enquête dans l’affaire Orlandi. Comme indiqué dans le décret du Promoteur de justice de la Cité du Vatican, les opérations concernent deux ossuaires identifiés dans une zone adjacente aux tombes de la princesse Sophie von Hohenlohe et de la princesse Carlotta Federica de Mecklenburg », précise aujourd’hui Alessandro Gisotti.

Il ajoute: « Les ossements sont analysés et étudiés sur place déjà à cette heure par le professeur Giovanni Arcudi et son équipe – en présence de l’expert en confiance désigné par la famille Orlandi – conformément à des protocoles internationalement reconnus. »

« Il n’est pas possible de prédire, pour le moment, les durées nécessaires à la conclusion de telles opérations afin de compléter l’analyse morphologique des vestiges retrouvés dans les ossuaires », averti le directeur.

Il précise qu’aux côtés du professeur Arcudi et de son personnel, se trouvent le personnel de la Fabrique de Saint-Pierre pour l’ouverture et la fermeture des ossuaires, avec le personnel du Centre d’opérations de sécurité (COS) de la Gendarmerie vaticane.

Ces opérations ont lieu en présence du professeur Gian Piero Milano, Promoteur de justice du tribunal du Vatican, et son suppléant, le professeur Alessandro Diddi, mais aussi l’avocat de la famille Orlandi et l’officier responsable des services de police judiciaire du Corps de la gendarmerie.

« Avec cette nouvelle activité d’experts – après les opérations du 11 juillet dernier – se manifeste encore une fois la disponibilité du Saint-Siège envers la famille Orlandi. Disponibilité démontrée, dès le départ, pour par l’accueil de la demande de vérification au Cimetière Teutonique, même sur la base d’un simple rapport anonyme », souligne Alessandro Gisotti.

Cimetière teutonique, 20 juillet 2019 © Vatican Media

Cimetière teutonique, 20 juillet 2019 © Vatican Media

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel