Faire un don
Cimetière teutonique du Vatican @ wikimedia commons Q'Alex QS - Mach mit!

Cimetière teutonique du Vatican @ wikimedia commons Q'Alex QS - Mach mit!

Cas Orlandi: nouvelles recherche au « Cimetière teutonique »

Des ossuaires placés sous scellés en vue d’analyses ultérieures

La justice du Vatican a décide de l’examen, le 20 juillet 2019, de nouveaux ossements du Cimetière teutonique du Vatican, après une première ouverture de deux tombes qui se sont révélées vides, le 11 juillet, indique Andrea Tornielli, en italien, ce samedi 13 juillet 2019.

Le directeur éditorial de la communication du Vatican avait affirmé la volonté du Saint-Siège de répondre avec « clarté« , sans pour autant que le Saint-Siège soit impliqué dans l’affaire de la disparition d’Emanuela Orlandi, fille d’un employé du Vatican qui a disparu à l’âge de 15 ans, le 22 juin 1983.

Il redit que cette « nouvelle initiative témoigne une fois de plus de la disponibilité du Saint-Siège et de sa volonté de manifester sa proximité à la famille d’Emanuela Orlandi ».

Des fouilles effectuées dans deux tombes – d’une princesse et d’une duchesse décédées au XIXe s., et avec l’autorisation des familles – dans le Cimetière teutonique, qui jouit de l’extraterritorialité à l’intérieur des murs du Vatican, le 11 juillet, à la demande de la famille, ont révélé qu’elles étaient vides.

Le rapport anonyme à l’origine de cette demande de l’avocate de la famille Orlandi « s’est avéré non fondé », constate Tornielli, mais il ajoute que « pour dissiper les doutes, le pouvoir judiciaire du Vatican a ouvert de nouvelles enquêtes sur deux ossuaires découverts à l’intérieur du Collège teutonique, non loin des tombeaux des princesses ».

C’est ce qu’a annoncé le directeur par intérim du Bureau de presse du Saint-Siège, Alessandro Gisotti, qui avait déjà anticipé la nouvelle de la poursuite des recherches, jeudi 11 juillet.

« Après les enquêtes préliminaires lancées le 11 juillet au Cimetière teutonique, on a procédé, comme annoncé, à des enquêtes de nature documentaire et logistique qui ont montré que, comme l’indiquent des documents du Collège pontifical teutonique, des travaux ont été effectués entre les années soixante et soixante-dix du siècle dernier pour agrandir le collège lui-même ».

« A cette époque, indique Gisotti, les travaux concernaient l’ensemble du cimetière et la construction du Collège teutonique. Il est donc possible que les restes des deux princesses aient été transférés dans un autre lieu approprié du Cimetière. C’est pourquoi des vérifications ont ensuite été effectuées par des ouvriers qualifiés afin de déterminer la situation des lieux adjacents aux tombes. Ces inspections ont permis d’identifier deux ossuaires situés sous le pavement d’une zone située à l’intérieur du Collège pontifical teutonique, fermée par une trappe « .

La décision du promoteur de justice (procureur) de l’Etat de la Cité du Vatican, Gian Piero Milano, a été de placer immédiatement les deux ossuaires sous scellés, « en vue de l’examen ultérieur et pour répertorier les ossements qui s’y trouvent, toujours selon les procédures requises par l’enquête ».

Le Promoteur de la justice a donc décidé, « par une disposition spéciale, que ces opérations se déroulent en présence des experts de son Bureau et de ceux désignés par la famille Orlandi, ainsi que du personnel spécialisé de la Gendarmerie [vaticane, ndlr] et des mêmes ouvriers déjà employés » pour les recherches du jeudi 11 juillet.

La date fixée pour ces nouvelles opérations, expertises et éventuels prélèvements est fixée à la semaine prochaine, le samedi 20 juillet à 9 heures, au Collège teutonique, à l’intérieur des murs du Vatican.

 

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel