Argentine: Luís Dri, « le prêtre qui est toujours dans le confessionnal »

L’ancien confesseur du pape François à Buenos Aires a fêté ses 90 ans

Père Luis Dri, confesseur du cardinal Bergoglio © RV

Père Luis Dri, confesseur du cardinal Bergoglio © RV

« J’ai appris du pape le langage des gestes : quand je reçois un pénitent, je lui baise les mains parce que je désire qu’il se sente accueilli, écouté et accompagné », dit le père capucin Luis Dri, compatriote du pape François et son ancien confesseur à Buenos Aires, à Radio Vatican en italien, ce 19 avril 2017.

La radio du petit Etat braque les projecteurs sur le capucin connu comme « le prêtre qui est toujours dans le confessionnal », qui a célébré ses 90 ans le 17 avril dernier, un jour après le pape émérite Benoît XVI.

Le père Dri vit à Buenos Aires, au sanctuaire de Nuestra Senora de Pompeya (Notre Dame de Pompéi). Le pape François l’a cité en exemple dans plusieurs de ses interventions, notamment le 2 mars dernier, au début du carême, lorsqu’il a offert aux prêtres de Rome le livre du père capucin intitulé « N’ayez pas peur de pardonner ».

« Je confesse tous les jours et toute la journée, dit le père Luis Dri, comme Padre Pio à San Giovanni Rotondo et Padre Leopoldo à Padoue. »

« J’ai connu le pape Bergoglio en 2000, raconte le père Dri, quand il est venu dans ce sanctuaire pour la consécration de l’autel. Comme toujours, il est venu en autobus : personne ne l’a jamais vu en taxi. Ce jour-là aussi, on ne parvenait pas à le trouver : comme toujours, il était dans la chapelle en train de prier la Vierge Marie. »

« Je l’apprécie énormément », ajoute-t-il : « nous avons parlé plusieurs fois et dès lors, la confiance a augmenté ». « Je sais que beaucoup le critiquent, poursuit le père capucin, alors je pense à Jésus et à tous ceux qui ne l’aimaient pas ».

À propos des éloges qu’a faits de lui le pape François, le père Dri répond : « Je pense que c’est une estime que je ne mérite pas ». « Je voudrais qu’il soit clair, explique-t-il, que je ne suis pas une personne hautement préparée par des études ou autre : mon école a été seulement et uniquement la vie. »

Le père Dri vient d’une famille nombreuse : 10 frères et sœurs, dont 9 religieux. Les hommes sont tous capucins ; les femmes sont toutes Filles de la Merci.

Avec une traduction de Constance Roques

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!