Anglicans: l’archevêque Bernard Ntahoturi nouveau représentant auprès du Saint-Siège

Ancien primat du Burundi engagé pour l’unité des chrétiens

L'archevêque anglican Bernard Ntahoturi © anglicancentreinrome.org

L'archevêque anglican Bernard Ntahoturi © anglicancentreinrome.org

L’archevêque Bernard Ntahoturi, primat de l’Eglise anglicane du Burundi de 2005 à 2016, a été nommé représentant de l’archevêque de Canterbury auprès du Saint-Siège et directeur du Centre anglican à Rome, a annoncé ce dernier le 17 mars 2017. Il prendra ses nouvelles fonctions en septembre pour succéder à l’archevêque David Moxon.

« La nomination d’un ancien primat à ce poste pour la seconde fois montre l’importance que j’attache au développement des relations toujours plus étroites entre la Communion anglicane et l’Eglise catholique », a déclaré l’archevêque Justin Welby, archevêque de Canterbury, primat de l’Eglise anglicane.

L’archevêque Bernard Ntahoturi a quant à lui exprimé son souhait de « renforcer les domaines, spécialement dans la construction de la paix, où l’Eglise anglicane et l’Eglise catholique latine peuvent travailler ensemble pour un témoignage commun, afin que le monde croie et que Dieu soit glorifié ».

Né en 1948, il a grandi dans une famille pauvre de fermiers burundais. Ordonné en 1973 puis consacré évêque en 1997, pour le diocèse de Matana, il a été président du Conseil des provinces anglicanes d’Afrique de 2011 à 2016.

Il a une « expérience œcuménique considérable », souligne le communiqué du Centre anglican : l’archevêque est en effet membre du Comité central du Conseil œcuménique des Eglises depuis 1998 et co-modérateur du Comité permanent de collaboration qui rassemble des représentants orthodoxes, anglicans et des Eglises issues de la Réforme.

L’archevêque Ntahoturi, qui parle français, anglais, kirundi et swahili, a œuvré pour la paix et la réconciliation au Burundi, dans la région africaine des Grands lacs et en Tanzanie.

Le Centre anglican à Rome, « ambassade auprès du pape », a fêté ses 50 ans en 2016. Il a été ouvert après la première rencontre entre le pape Paul VI et le primat de l’Eglise anglicane Michael Ramsey (24 mars 1966).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!