Faire un don
Alfie Evans et son père @ Facebook

Alfie Evans et son père @ Facebook

Alfie Evans : l’Italie accorde la nationalité italienne pour un transfert « immédiat »

Un espoir de dernière minute pour l’enfant

En dernière minute, alors que le petit Britannique Alfie Evans, 23 mois, devait être « débranché » par l’hôpital de Liverpool, ce 23 avril 2018, les médias du Vatican rapportent que l’Italie lui a concédé la nationalité italienne. Le gouvernement souhaite que cela permette son transfert à l’hôpital Bambino Gesù de Rome – propriété du Saint-Siège – qui propose sa prise en charge, à la demande du pape François.

« Les ministres des Affaires étrangères Angelino Alfano et de l’Intérieur Marco Minniti ont accordé la naturalisation au petit Alfie. De cette façon, le gouvernement italien souhaite que la nationalité italienne permette à l’enfant son transfert immédiat en Italie », indique un communiqué du Ministère des Affaires étrangères.

La nouvelle inattendue arrive alors que les manifestations se poursuivent devant l’hôpital de Liverpool, où les parents d’Alfie ont obtenu un sursis à leur fils, atteint d’une maladie neuro-dégénérative jusqu’ici inconnue, et qui devait être débranché à 14h heure locale.

Mariella Enoc, présidente de l’hôpital Bambino Gesù, s’est rendue sur place auprès des parents d’Alfie, mais n’a pu être reçue par les autorités de l’hôpital.

Dans un entretien à Zenit après avoir été reçu par le pape François le 18 avril, le père d’Alfie, Thomas, avait confié qu’il espérait une naturalisation de son fils pour pouvoir le transférer au Bambino Gesù, qui a proposé de l’accueillir et de le prendre en charge.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel