Faire un don
Le cardinal Filoni salue le pape François © L'Osservatore Romano

Le cardinal Filoni salue le pape François © L'Osservatore Romano

150e anniversaire de la Famille Lavigerie : le card. Filoni célèbre une messe

L’annonce de l’Évangile à tous les peuples

« L’annonce de l’Évangile et l’implantatio Ecclesiae parmi tous les peuples dans le désir profond de configurer les Églises locales à la réalité des nombreuses cultures, tout en préservant l’unique catholicité », telle est « la raison principale de l’existence de la Famille Lavigerie », a déclaré le cardinal Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples.

Il a prononcé une homélie en célébrant la messe, en l’église romaine de Saint Louis des Français, à l’occasion du 150e anniversaire de la Famille Lavigerie, qui comprend les Missionnaires de Notre-Dame d’Afrique et les Pères Blancs, le 26 janvier 2019, indique l’agence vaticane Fides.

Au cours de son homélie, le cardinal Filoni a relevé la grande générosité des religieuses, des prêtres et des laïcs de cette Famille missionnaire qui « ont donné leur vie pour l’Évangile et pour la formation des jeunes Églises ».

Il a aussi fait trois recommandations aux missionnaires de la Famille Lavigerie en leur rappelant, en premier, que la fraternité est « encore aujourd’hui, sinon plus encore, la nouvelle frontière du christianisme ».  Il a souligné que « l’évangélisation doit s’insérer dans l’expérience concrète où se déroule l’histoire des hommes et des femmes de notre temps, en cueillant toujours le sens de la vie humaine et de l’expérience des peuples qui doivent être compris et estimés ». « La troisième caractéristique est ecclésiologique, a-t-il noté. L’Église en effet conserve et porte les signes de la bénédiction de Dieu, destinés à tout homme et femme, au-delà des communautés d’appartenance et des expressions religieuses auxquelles ils appartiennent.»

Le cardinal Filoni s’est arrêté sur la figure du cardinal français Charles Martial Allemand Lavigerie (1825-1892), d’abord évêque de Nancy puis archevêque d’Alger (1867) et délégué apostolique pour le Sahara. « Ce qui frappe en lui, a-t-il expliqué, est sa grande intuition missionnaire, sa vision ecclésiologique clairvoyante, la passion qui le conduisait à ne pas ignorer le monde complexe de l’Afrique du Nord islamique. »

En invitant à rendre grâce à Dieu pour la fondation de nombreuses Églises locales en Afrique, le préfet a noté qu’il « n’est pas superflu de penser ensuite que cet anniversaire coïncide avec l’année au cours de laquelle le pape a voulu convoquer le Mois missionnaire extraordinaire d’octobre prochain, à l’occasion du centenaire de la promulgation de la Lettre apostolique Maximum illud ». C’est une Lettre, a-t-il poursuivi, par laquelle le pape « Benoit XV désira imprimer un nouvel élan à la missio ad gentes pour réveiller la conscience du devoir missionnaire dans toute l’Église. Près d’une décennie auparavant, les Sœurs missionnaires de Notre-Dame d’Afrique et les Pères blancs avaient reçu du Siège apostolique leur approbation définitive ».

« Aujourd’hui, a dit le cardinal Filoni, l’œuvre des Missionnaires d’Afrique s’étend à de nombreux pays du continent africain et à d’autres régions du monde. Nous pourrions dire que ce petit baobab, arbre symbole de l’Afrique, planté par le cardinal Lavigerie, a grandi en étendant ses branches sur l’ensemble de ce continent, branches à l’ombre solidaire desquelles nombreux sont ceux qui ont trouvé refuge et dont les fruits d’amitié, de rachat humain, de zèle apostolique ont nourri ceux qui s’en sont alimentés. »

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel