Audience du 15 janvier 2020 © Vatican Media

Audience du 15 janvier 2020 © Vatican Media

Catéchèse en français: S. Paul est prisonnier mais l’Evangile « n’est pas enchaîné »

La liberté de S. Paul, assigné à résidence

Share this Entry

Saint Paul est prisonnier mais l’Evangile « n’est pas enchaîné » fait observer le pape François dans sa dernière catéchèse sur les Actes des Apôtres, ce mercredi 15 janvier 2020, en la salle Paul VI du Vatican.

La fin des Actes rapporte l’arrivée de saint Paul à Rome, a rappelé le pape: « Frères et sœurs, nous arrivons aujourd’hui à la conclusion de notre catéchèse consacrée aux Actes des Apôtres avec la dernière étape missionnaire de saint Paul qui arrive enfin à Rome après un voyage marqué par les menaces et les dangers. »

Il a fait observer que Paul vit ces événements « dans la foi », ce qui permet au salut de parvenir à ses frères: « Ce voyage de l’Apôtre des nations est la preuve que la vie de l’homme vécue dans la foi peut devenir un canal du salut de Dieu. »

Le pape souligne la paradoxe de la faiblesse de l’apôtre et de la puissance que Dieu manifeste en lui: « La vie de Paul, dans sa fragilité et ses péripéties, a mis en lumière la puissance de Dieu et la force de l’Esprit Saint qui féconde l’action missionnaire de l’Eglise. »

Il insiste sur cette propagation « irrésistible » de la Parole de Dieu: « L’arrivée de Paul au cœur de l’empire met fin au récit des Actes des Apôtres qui se conclut par une annonce féconde de la Parole de Dieu. En effet, le dynamisme de celle-ci imprègne la fin du récit de Luc ; cette Parole est irrésistible et se déploie pour annoncer le salut à tous.

Et le paradoxe de la situation de Paul, assigné à résidence, prisonnier, et de sa liberté dans l’évangélisation: « A Rome, Paul va à la rencontre de ses frères en Christ. Son état de prisonnier ne l’empêche pas de leur parler du règne de Dieu. Dans la conclusion de son œuvre, au lieu de montrer la mort de Paul, Luc nous montre plutôt le dynamisme d’une Bonne Nouvelle qui n’est pas enchaînée, mais qui est prête à être semée à pleines mains. »

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel