France : "Les personnes âgées nous lancent un appel"

Print Friendly, PDF & Email

Enquête après le drame de la canicule

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

CITE DU VATICAN, Mardi 20 janvier 2004 (ZENIT.org) – « Les personnes âgées nous lancent un appel », conclut une enquête après le drame de la canicule.

« Il nous reste quelques jours pour renouer ces liens affectifs et manifester au maximum de personnes âgées notre solidarité, en leur donnant le signe de vie qu’elles attendent », explique à cette occasion le Dr Mirabel: en France, on peut présenter ses vœux de bonne année jusqu’à la fin du mois.

En effet, au moment où le gouvernement français présente son Plan vieillissement et solidarité, l’Alliance pour les Droits de la Vie rend aujourd’hui public les premiers résultats de l’enquête nationale qu’elle a conduite auprès des personnes âgées à leur domicile ou en maison de retraite dans 15 régions françaises test.

Un communiqué de l’ADV précise que, lancée après la canicule, l’enquête permet de connaître l’avis des personnes âgées sur cet événement : 40% l’ont vécu difficilement mais la responsabilité n’est pas tant à chercher du côté des pouvoirs publics que du « manque de solidarité familiale ».

Les personnes âgées sont d’abord préoccupées par leur santé, physique, morale et surtout mentale. Parmi les choses qu’elles jugent importantes, elles sont 93% à plébisciter l’item : « être entouré de mes proches ».

Les « activités » qu’elles disent préférer confirment cette attente :
– recevoir une visite (92%),
– recevoir une lettre (86%),
– voir ou rencontrer des enfants (83%)
– recevoir un appel téléphonique (82%).

Or, 4 personnes âgées sur 10 rencontrées souffrent d’isolement. Beaucoup des victimes de la canicule ne seraient pas mortes de soif mais de solitude.

Xavier Mirabel, président de l’Alliance pour les Droits de la Vie propose aux Français de relever le défi qui s’impose en découvrant ces résultats : « Ce mois de vœux nous incite à restaurer les liens distendus par le temps ou l’éloignement : saisissons cette occasion pour aller vers les personnes âgées que nous connaissons, par une visite, une lettre, un appel téléphonique. Rien ne peut leur faire plus plaisir, rien n’est plus facile. C’est à la portée de chacun. Il nous reste quelques jours pour renouer ces liens affectifs et manifester au maximum de personnes âgées notre solidarité, en leur donnant le signe de vie qu’elles attendent ».

Cette enquête a été réalisée en partenariat avec le Groupe d’études et de prospective sociales (GEPS), auprès d’un échantillon de 600 personnes âgées rencontrées face à face, du 15 octobre au 15 novembre, dans 15 régions françaises « test ». La moyenne d’âge des « enquêtés » est de 85 ans: 75% sont des femmes et 53% sont veufs.

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel