Bientôt 4 nouveaux saints, dont un Libanais : des miracles aujourd’hui

Print Friendly, PDF & Email

La congrégation pour les causes des saints publie 18 nouveaux décrets

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

CITE DU VATICAN, Dimanche 21 Décembre 2003 (ZENIT.org) – Les miracles continuent dans le monde, pour témoins ces 11 nouveaux décrets publiés par la congrégation pour les causes des saints reconnaissant 4 miracles attribués à l’intercession de 4 bienheureux, dont un Libanais (un premier miracle avait été reconnu avant leur béatification), et 7 attribués à l’intercession de serviteurs de Dieu, c’est-à-dire des baptisés dont la congrégation avait auparavant reconnu les vertus héroïques, dont deux laïcs, l’empereur Charles d’Autriche et une laïque portugaise.

Le cardinal Josè Saraiva Martins, préfet de la congrégation a annoncé également, samedi 20 décembre, la reconnaissance des vertus héroïque de 7 nouveaux baptisés : la reconnaissance postérieure d’un miracle permettrait leur béatification. Parmi eux, on remarque cardinal Von Galen, le lion de Münster : le courageux évêque allemand a été un ferme opposant au régime nazi.

La congrégation reconnaît l’authenticité de miracles attribués à quatre bienheureux (un Espagnol, un Libanais, deux Italiennes), ouvrant ainsi la voie à leur prochaine canonisation :

1. José Manyanet y Vives (1833-1901), prêtre catalan à qui revient le mérite d’avoir promu la construction de l’église de la Sainte-Famille de Barcelone sur le projet du génial architecte catalan, dont la cause de béatification a également été introduite : Antonio Gaudì. Il a contribué au renouveau des familles et de la société de son temps. Il a fondé la congrégation des Fils de la Sainte-Famille de Jésus, Marie et Joseph. Il a été béatifié en 1984.

2. Joseph Kassab (1808-1858), prêtre de l’Ordre libanais maronite, moine théologien, professeur, connu sous son nom de religieux : Nimatullah Al-Hardini. Il était devenu assistant du général de son ordre. Saint Charbel Maklouf a été un de ses élèves. Il a été béatifié en 1998.

3. Paola Elisabetta Cerioli, veuve Busecchi-Tassis (1816-1865) qui a su transformer son drame personnel – elle perdit son mari puis ses quatre enfants – en aide aux enfants abandonnés. Elle fonda deux congrégations – féminine et masculine – dédiées à la Sainte-Famille. Elle a été béatifiée en 1950.

4. Gianna Beretta Molla (1922-1962), médecin, mère de trois enfants, qui refusa les remèdes contre un cancer pour sauver la vie de l’enfant qu’elle portait : sa 4e fille, Gianna Emanuela, a rendu hommage publiquement à l’amour de sa mère qui a ainsi pu la mettre au monde, saine et sauve, avant de mourir. Le miracle attribué à l’intercession de la bienheureuse – morte en 1962 à l’âge de 39 ans -, est la naissance, il y a 3 ans et demi, d’une petite fille brésilienne malgré les difficultés de la grossesse de sa maman, qui était telles que les médecins pensaient l’enfant condamnée. Elle a été béatifiée en 1994.

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel