Jean-Paul II met en lumière les saints du XXe siècle

Print Friendly, PDF & Email

Annonce de 12 canonisations en 3 cérémonies

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

CITE DU VATICAN, Vendredi 7 mars 2003 (ZENIT.org) – Il y a eu des saints parmi nous au XXe siècle et le pape continue de mettre en évidence cette sainteté concrète vécue dans l’Eglise en annonçant, au cours d’un consistoire public qu’il a présidé ce matin au Vatican, 12 prochaines canonisations au cours de trois cérémonies: deux en mai et une en octobre.

Les causes concernent 5 Espagnols, 3 Italiens, 2 Polonais, et 2 religieux Verbites, dont le fondateur, le P. Janssen et le premier missionnaire en Chine de cette communauté, le P. Freinadmetz, comme nous l’avions annoncé le 27 février dernier.

Les cinq bienheureux espagnols seront canonisés ensemble par Jean-Paul II lors de son prochain voyage en Espagne les 4 et 5 mai prochain. Ce sont deux prêtres et 3 religieuses:

– le P. Pedro Poveda Castroverde (1874-1936), prêtre diocésain et martyr espagnol fondateur de l’Institution Théresienne;

– le P. José María Rubio y Peralta (1864-1929), prêtre Jésuite espagnol sur nommé « l’Apôtre de Madrid »;

– Mère María Maravillas de Jesús (1891-1974), au siècle, María Pidal y Chico de Guzmán, vierge, Carmélite espagnole;

– Mère Genovefa Torres Morales (1870-1956), vierge espagnole et fondatrice de la Congrégation des religieuses du Sacré-Coeur et des Anges (Angélicas);

– Mère Angela de la Cruz (1846-1932), au siècle María de los Angeles Guerrero González, vierge espagnole et fondatrice des religieuses de la Compagnie de la Croix.
Le 18 mai, le pape canonisera à Rome deux évêques, deux religieuses et une veuve devenue religieuse:

– un évêque polonais: Mgr Józef Sebastian Pelczar (1842-1924), évêque de Przemysl, en Pologne, et fondateur de la Congrégation des Servantes du Sacré-Coeur de Jésus;

– un évêque italien misisonnaire au Soudan: Mgr Daniele Comboni (1831-1881), fondateur de la Congrégation des Missionnaires Comboniens du Coeur de Jésus, et des religieuses missionnaires Comboniennes.
Les deux religieuses sont:
– Mère Maria De Mattias (1805-1866), fondatrice italienne des Sœurs Adoratrices du Très-Précieux Sang: elle était disciple de saint Gaspard del Bufalo (1786-1836), qui lui transmit sa vénération pour le Sang du Christ
– et Mère Ursula Ledóchowska (Julia Maria), Ursuline de Cracovie (1835-1939) et fondatrice des Ursulines du Sacré-Coeur de Jésus-Agonisant
Avec elles sera canonisée une veuve devenuue religieuse, Virginia Centurione (1587-1651), veuve Bracelli, fondatrice italienne des Soeurs de Notre-Dame du Refuge au Mont-Calvaire, appelées les Dames auxiliaires de la miséricorde.

Le 5 octobre enfin, le pape canonisera à Rome également le fondateur des Verbites et le premier missionnaire en Chine de cette congrégation:

– le P. Arnold Janssen (1837-1909), prêtre hollandais et fondateur de la Société du Verbe Divin, de la congrégation des religieuses missionnaires Servantes du Saint-Esprit, et de la congrégation des religieuses de l’Adoration perpétuelle;

– le P. Joseph Freinademetz (1852-1909), prêtre Verbite originaire du Sud-Tyrol et missionnaire en Chine pendant 30 ans (cf. http://perso.wanadoo.fr/svd.paris/Joseph.htm).

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel