Sri Lanka : «La paix ne tombe pas du ciel», rappelle l’archevêque de Colombo

Print Friendly, PDF & Email

Message à l’occasion de la fête nationale

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

CITE DU VATICAN, Dimanche 9 février 2003 (ZENIT.org) – « La paix ne tombe pas du ciel, il y a beaucoup à faire pour tous », affirme Mgr Oswald Gomis, archevêque de Colombo et président de la conférence épiscopale du Sri Lanka, dans un message analysé par Fides (http://www.fides.org).

Le message parvenu à l’agence Fides, et rédigé pour le 4 février, Journée de l’Indépendance de la Nation, déclare notamment :  » Il serait puéril de penser qu’une paix durable puisse tomber du ciel. Il y a beaucoup à faire pour nous tous « .

 » Alors que les années passées la Journée de l’Indépendance était marqué par la tristesse et la déception en raison du conflit en cours, cette année, une lueur d’espoir a jailli dans le cœur des citoyens. Chaque personne du pays doit vivre dans la liberté avec un sentiment de dignité, dans la fraternité et dans l’égalité « , a déclaré l’archevêque.

L’archevêque demande une plus grande solidarité sociale et politique dans le pays parce qu’un succès “n’est pas possible sans unité entre les plus grands partis politiques du pays. Nous espérons que ce soit là une réalité de cette nouvelle année d’indépendance « .

Mgr Gomis déclare que la plus grande partie de la population désire la paix, et invite toutes les personnes de bonne volonté à se mettre au travail, à faire entendre leur voix et à s’engager avec force pour la paix. Mais, alors que la paix est l’urgence actuelle,  » il faut remettre dans le pays la loi et l’ordre  » et combattre la corruption.

 » Nous avons beaucoup à faire. Demandons à Marie, la Mère de Jésus, le Prince de la Paix, d’apporter dans notre terre le don de son Fils « , conclut l’archevêque.

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel