UNESCO : le pape soutient l’alphabétisation dans un monde numérique

L’importance du développement intégral

Le pape déjeune avec des réfugiés syriens © L'Osservatore Romano

Le pape déjeune avec des réfugiés syriens © L'Osservatore Romano

Le pape François exprime son « soutien » à toutes les personnes qui travaillent pour l’alphabétisation à l’UNESCO, dans un message signé par le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État, et envoyé à l’occasion de la Journée internationale de l’alphabétisation qui a lieu le 8 septembre 2017, indiquent Les Amis du Saint-Siège auprès de l’UNESCO.

« Il s’agit du 50e message, envoyé sans discontinuer pendant 50 ans depuis le premier message envoyé par le pape Paul VI pour le 8 septembre 1967 », précise un communiqué. Le thème de cette année est « L’alphabétisation dans un monde numérique ».

Dans son message, le pape François souhaite « que l’engagement des nations pour la promotion de l’alphabétisation dans un monde numérique connaisse des succès grandissants ».

« L’alphabétisation est indispensable à la maîtrise des technologies et à leur utilisation, souligne le message. C’est pourquoi le pape rappelait dans l’encyclique Laudato Si’ qu’’il est juste de se réjouir face à ces progrès, et de s’enthousiasmer devant les grandes possibilités que nous ouvrent ces constantes nouveautés, parce que la science et la technologie sont un produit merveilleux de la créativité humaine, ce don de Dieu’ ». (n.102)

Mais « le développement numérique », poursuit le message, « peut également conduire à la marginalisation de personnes ayant un accès limité au monde numérique ».

Le pape a souligné le risque que « les dynamiques des moyens de communication sociale et du monde digital, … en devenant omniprésentes, ne favorisent pas le développement d’une capacité de vivre avec sagesse, de penser en profondeur, d’aimer avec générosité ». (n.47) Ainsi, « les relations réelles avec les autres tendent à être substituées, avec tous les défis que cela implique, par un type de communication transitant par Internet ». (n.47)

Ainsi, par la proposition du développement intégral, l’Église « accorde à l’alphabétisation dans un monde numérique toute son importance ».

Dans son discours pour les 50 ans de l’encyclique Populorum Progressio, le 4 avril 2017, le pape expliquait que le développement intégral signifiait « intégrer les différents peuples de la Terre » dans un souci de solidarité qui « intègre tous les éléments qui y contribuent ». Et il soulignait : « Personne veut toujours dire relation et non individualisation, affirme l’inclusion et non l’exclusion, la dignité unique et inviolable et non l’exploitation, la liberté et non la contrainte. »

Dans son communiqué, Les Amis du Saint-Siège auprès de l’UNESCO citent les paroles de la directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova : « Dans le monde, 750 millions d’adultes sont dépourvus des connaissances les plus élémentaires en lecture et en écriture. Près de 264 millions d’enfants et de jeunes ne sont pas scolarisés. Les études internationales montrent par ailleurs qu’une large part des adultes et des jeunes de notre planète, y compris dans les pays développés, ne possède pas les compétences numériques élémentaires nécessaires pour être pleinement intégrés à nos sociétés et au monde du travail. »

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!