Faire un don
Place Saint-Pierre © Musées du Vatican

Place Saint-Pierre © Musées du Vatican

Une assemblée de parlementaires orthodoxes à Rome

Une délégation rencontrera le pape François

Des parlementaires orthodoxes et des « hommes politiques catholiques » sont réunis à Rome du 25 au 30 juin 2017 pour parler de leur « responsabilité » « pour le présent » et « pour l’avenir ». Une délégation rencontrera le pape François le 29 juin.

Radio Vatican en italien braque les projecteurs sur l’Assemblée interparlementaire de l’orthodoxie (A.I.O.), organisée das la Ville éternelle sur le thème « La dimension chrétienne de la crise mondiale et les voies pour la surmonter ». L’événement a rassemblé 115 parlementaires orthodoxes de 46 pays du monde.

Une délégation de l’A.I.O. rencontrera le pape François à la fin de la célébration eucharistique le 29 juin, le jour de la fête des saints apôtres Pierre et Paul.

Lors de cette rencontre, confie le coordinateur parlementaire grec de l’A.I.O. Kostas Mygdalìs, « nous voulons lui faire sentir que nous réagissons positivement à tout ce qu’il dit ». « Les nouvelles technologies, explique-t-il, nous donnent des biens, mais font naître une pauvreté d’un côté et une énorme richesse d’un autre, non contrôlée par la société… Le pape François nous donne une bonne base pour parler de tout cela. »

Les parlementaires orthodoxes, poursuit Kostas Mygdalìs, souhaitent « partager » leurs « vues politiques » de la crise actuelle « avec le monde catholique, mais aussi avec le monde luthérien de demain, avec tout le monde chrétien, chrétien dans le sens des valeurs de la vie elle-même ».

« Une grande partie de tout ce qui existe en Europe repose sur des valeurs chrétiennes, estime le parlementaire grec. La société tout entière est fondée sur ces valeurs, mais aussi la démocratie… il faut revenir à l’origine de ces valeurs. »

Fondée en 1993 sur une initiative du parlement grec, l’A.I.O. regroupe des parlementaires et des politiciens orthodoxes à travers le monde, principalement de la Grèce, de Chypre, de la Géorgie, de la Russie, du Kazakhstan, de la Hongrie et de la Syrie. L’objectif de l’association fondée après la chute des régimes communistes en Europe est la promotion œcuménique de l’orthodoxie comme une valeur commune de nombreux citoyens européens. L’organisation collabore avec le mouvement des Focolari.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel