Faire un don
Audience jubilaire, 12 nov. 2016, capture CTV

Audience jubilaire, 12 nov. 2016, capture CTV

Un aspect de la miséricorde de Dieu c’est « l’inclusion », catéchèse jubilaire

«Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau»

Un aspect de la miséricorde de Dieu c’est « l’inclusion », explique en substance le pape François, qui a consacré à ce thème sa dernière catéchèse jubilaire du samedi, ce 12 novembre 2016, Place Saint-Pierre, à l’occasion du Jubilé des personens en grande précarité.

Commentant l’Evangile de Matthieu, le pape a affirmé, en français: « Dieu n’exclut personne de son dessein d’amour : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau ». Nous sommes invités à agir aussi de cette manière qui nous fait ouvrir grand les bras sans exclure personne de notre vie ».

« Frères et Sœurs, aujourd’hui je voudrais parler d’un aspect particulier de la miséricorde : Dieu n’exclut personne de son dessein d’amour », a expliqué le pape.

Il a proposé cet examen de conscience sur la question de l’exclusion: « Que de personnes fatiguées et oppressées rencontrons-nous en chemin ! Notre cœur est-il miséricordieux envers elles, comme celui de Jésus ? »

Le pape a fondé dans le baptême cette vocation de l’hmnaité, sans exclusion, à former dans le Christ une seule famille humaine: « Respectant la liberté de chacun, tous les hommes sont appelés à former une grande famille de frères et de sœurs : le Corps du Christ. Sur la Croix, Jésus ouvre grand ses bras, n’excluant personne de sa miséricorde et proposant à chacun le pardon. »

Le pape a invité à construire dans ce but la relation de chacun avec Jésus: « Mais nous avons tous besoin de rencontrer des frères qui nous aident à trouver Jésus et accueillir le don qu’il nous fait. »

Le pape a ensuite salué, en italien, les pèlerins francophones, immédiatement traduit en français par un collaborateur: « Je salue cordialement les pèlerins de langue française, en particulier les personnes venues de France et de Suisse. »

Il a invité chacun à devenir un « instrument de la miséricorde » – inclusive – de Dieu »: « Jésus a ouvert les bras sur la croix pour accueillir tous ceux qui avaient besoin d’être soulagés. Nous aussi ayons le cœur miséricordieux. Ouvrons-le aux personnes que nous rencontrons et qui ont besoin de nous : soyons les instruments de la miséricorde du Père. Que Dieu vous bénisse ! »

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel