Faire un don
Appel du pape François pour la paix en Syrie, capture, 25 mai 2018

Appel du pape François pour la paix en Syrie, capture, 25 mai 2018

Syrie: un attentat contre une église syro-orthodoxe de Qamishli

Des actes de terrorisme visant des communautés chrétiennes

« Un attentat terroriste a dévasté, à la fin de l’après-midi d’hier, 11 juillet 2019, une église syro-orthodoxe dédiée à Notre Dame dans la ville syrienne de Qamishli, au nord-ouest du pays, faisant dix blessés dont trois graves », annonce l’agence missionnaire vaticane Fides ce 12 juillet.

« Selon les premières reconstructions, les auteurs de l’attentat se seraient servis d’une voiture piégée », précise la même source.

Fides ajoute qu’une « revendication de l’acte de terrorisme de la part des djihadistes du prétendu « Etat islamique » a été reprise par des sites Internet spécialisés dans le suivi du conflit syrien et des groupes armés opérant au Proche-Orient mais n’a pas encore eu de confirmation officielle ».

Fides indique par ailleurs que « la ville de Qamishli, actuellement sous le contrôle de milices kurdes, a été le théâtre, au cours de ces dernières années, de différents actes de terrorisme visant à frapper les communautés chrétiennes ».

L’agence vaticane rappelle que, « le 19 juin 2016, le Patriarche d’Antioche des syro-orthodoxes, Ignace Ephrem II, échappa dans cette ville à un attentat suicide dont l’auteur s’était infiltré dans une célébration organisée pour commémorer ce qu’il est convenu d’appeler le « génocide assyrien » de 1915, perpétré par l’armée ottomane à l’encontre des communautés chrétiennes syriaques et assyriennes ».

Mais alors, « l’auteur de l’attentat avait été bloqué à l’entrée du lieu où avait lieu la célébration et s’était alors fait exploser, provoquant la mort de trois personnes ».

Pour sa part, Mgr Pascal Gollnisch, directeur de L’Œuvre d’Orient « s’inquiète une nouvelle fois de la situation des chrétiens en Mésopotamie syrienne, où ils sont victimes d’attentats, et spécialement à Hassaké et Qamishli ».

Il « appelle la communauté internationale, les autorités syriennes, et les autorités kurdes à prendre les mesures nécessaires pour préserver une présence stable et pacifique pour les chrétiens présents dans cette région depuis des siècles ».

« Les kurdes, qui aspirent à une autonomie régionale, se doivent de respecter la présence des chrétiens qui est bien antérieure à leur propre implantation », insiste le communiqué.

L’Œuvre d’Orient  appelle de ses voeux une « enquête internationale »  pour « établir les responsabilités des récents attentats contre les chrétiens et leurs églises ».

« La présence de groupes militaires de différents États crée pour ces derniers une lourde responsabilité concernant la sécurité de la population », fait observer la même source.

« Les chrétiens, qui sont souvent arabophones, doivent pouvoir rester chez eux en Mésopotamie syrienne », conclut le communiqué.

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel